EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Nouveau coronavirus : deux cas avérés et deux autres cas suspects hospitalisés à Lyon

Nouveau coronavirus : deux cas avérés et deux autres cas suspects hospitalisés à Lyon
Tous droits réservés Euronews
Tous droits réservés Euronews
Par Guillaume Petit
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

En tout, selon l'Agence régionale de santé, 5 Britanniques contaminés par le nouveau coronavirus ont été transférés dans des hôpitaux de la région Auvergne Rhône-Alpes.

Reportage à Lyon, où deux Britanniques porteurs du nouveau coronavirus, ont été hospitalisés. Deux autres cas suspects restent également en observation.

PUBLICITÉ

C'est ici, dans cet hôpital de Lyon, en France, que deux des cinq Britanniques diagnostiqués comme porteurs du nouveau coronavirus ont été placés en quarantaine.

Leur état est décrit par les responsables des Hospices Civils de Lyon comme "satisfaisant". Deux autres cas suspects ayant été en lien avec les cas avérés sont également pris en charge à Lyon. Pour eux, le risque de contamination est "élevé", explique Patrick Deniel, Secrétaire général des Hospices civils de Lyon, au micro d'Euronews.

En tout, selon l'Agence régionale de santé, 5 Britanniques contaminés par le nouveau coronavirus en Haute-Savoie, aux Contamines, ont été transférés dans des hôpitaux de la région.

L'un des cas pris en charge à Grenoble est un enfant de 9 ans. Une vingtaine de tests ont été réalisés sur les personnes ayant été en contact avec cet enfant. D'autres sont en cours.

A l'Hôpital de la Croix-Rousse de Lyon, c'est une unité tout entière qui a été vidée pour être entièrement dédiée à l'accueil de personnes porteurs du nouveau coronavirus. Jusqu'à 17 patients pourront être accueillis, selon Patrick Deniel, qui détaille le processus de prise en charge.

"Depuis 24 janvier, nous avons posé les bases de notre organisation au sein des Hospices Civiles de Lyon pour faire en sorte qu'un éventuel cas soit orienté au bon endroit, pour qu'un médecin spécialiste soit en mesure de confirmer ou pas la nécessité d'un diagnostic particulier", explique Patrick Deniel. "N'oublions pas qu'en cette période, il y a de nombreux autres virus, comme le virus de la grippe. Et il y a un fort enjeu de ne pas saturer nos capacités d'hospitalisation et de diagnostic avec des cas qui ne relèvent pas" du nouveau coronavirus.

Pendant ce temps, entre 15 et 60 tests sont effectués chaque jour depuis la semaine dernière, selon le Professeur Bruno Lina, virologue responsable du Centre national de référence des virus des infections respiratoires. Pour l'heure, aucun ne s'est avéré être positif, en ce qui concerne le nouveau coronavirus.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Nouveau coronavirus : la vigilance est mondiale alors que le bilan dépasse les 900 morts

Quatre personnes blessées lors d'une attaque au couteau dans le métro de Lyon

Les funérailles de Gérard Collomb auront lieu mercredi, l'hommage d'Emmanuel Macron