Pourparlers libyens en berne à Genève après deux nouvelles attaques

Pourparlers libyens en berne à Genève après deux nouvelles attaques
Tous droits réservés Images Abdulrahman Ghummied
Tous droits réservés Images Abdulrahman Ghummied
Par euronews avec AFP/AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le gouvernement libyen d'union nationale s'est retiré des discussions en cours à Genève après deux nouvelles attaques des forces du maréchal Haftar.

PUBLICITÉ

Le gouvernement libyen d'union nationale se retire des discussions en cours à Genève après l'attaque de deux ports maritimes.

Malgré l'entrée en vigueur d'un cessez-le-feu, plus ou moins bien respecté, les ports de Tripoli et d'al-Chaab ont en effet été la cible de 15 roquettes mardi : trois civils ont été tués et cinq autres blessés.

Reconnu par l'ONU, le GNA a donc annoncé sa suspension aux travaux de la commission conjointe militaire qui se déroulent à Genève depuis le sommet international de Berlin le 19 janvier. Il ne reste plus que cinq représentants du maréchal Haftar à la table des pourparlers suisses.

Le gouvernement de Tripoli attend que des positions fermes soient adoptées contre Khalifa Haftar et ses violations de la trêve répétées pour revenir dans les discussions. 

Le maréchal Khalifa Haftar, homme fort de l'est libyen, et ses forces tentent de s'emparer de Tripoli depuis avril dernier.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Une aide européenne à Libye controversée

L'opposition turque semble en mesure de conserver les villes clés, selon les résultats préliminaires

En Turquie, des élections municipales aux enjeux nationaux