DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Grand Chelem de Düsseldorf : la fratrie Abe survole la première journée

euronews_icons_loading
Grand Chelem de Düsseldorf : la fratrie Abe survole la première journée
Tous droits réservés  Euronews
Taille du texte Aa Aa

Première journée du Grand Chelem de judo de Düsseldorf avec le retour très attendu d'Uta Abe, la pépite japonaise de 19 ans, double championne du monde.

Sa victoire, ici, en Allemagne, il y a 3 ans, avait fait d'elle la plus jeune lauréate de l'histoire du World Judo Tour. En 2020, de retour sous l'ISS Dome, la voici à nouveau en finale. Sa rivale pour la médaille d'or : la Française Amandine Buchard.

Abe prend sa revanche sur Osaka où Buchard s'était imposée en novembre. Cette fois, aucune discussion possible avec une large domination d'Uta Abe, 5-1.

"J'étais beaucoup plus nerveuse à Osaka. Cette fois j'étais plus détendue, vraiment déterminée à gagner"
Uta Abe
médaille d'or chez les -52kg

Également double champion du monde, le frère d'Uta, Hifumi, a lui aussi vécu une journée exceptionnelle en Allemagne. Impressionnant dès les premiers combats avec son judo toujours aussi offensif, Hifumi Abe est arrivé en pleine confiance pour affronter son ultime adversaire, le puissant géorgien Vazha Margvelashvili.

Et c'est d'un O-goshi puissant qu'Abe s'est assuré sa huitième médaille d'or en Grand Chelem.

"Je suis toujours en train de chercher l'ippon et j'ai réussi à le placer en finale. C'est ce qui m'a permis de gagner"
Hifumi Abe
médaille d'or chez les -66kg

Après avoir manqué de peu une médaille à Paris chez les -48kg, la Française Shirine Boukli s'est bien rattrapée dans la Ruhr en s'offrant la première marche du podium et le scalp de la championne du monde Funa Tonaki.

Dans la catégorie des moins de 60 kg, le triple champion du monde japonais Naohisa Takato s'est imposé en demi-finale grâce à un incroyable sode-tsurikomi-goshi.

Une victoire suffisante pour l'or en raison du forfait de son adversaire en finale, le Taiwanais Yang Yung Wei, blessé.

La Canadienne Jessica Klimkait l'emporte chez les moins de 57 kg, en battant la Française Sarah Léonie Cysique.

Enfin, notre mouvement du jour a été ce spectaculaire sode-tsurikomi-goshi du Russe Abdula Abdulzhalilov.