DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Covid-19 : à Codogno en Italie , le confinement a commencé

euronews_icons_loading
Covid-19 : à Codogno en Italie , le confinement a commencé
Tous droits réservés  Copyright: Euronews
Taille du texte Aa Aa

Alors que l'Italie a enregistré plus de 150 cas de nouveau coronavirus sur son territoire ce dimanche, deux zones géographiques de Lombardie et de Vénétie ont été mises en quarantaine par le gouvernement italien.

Le patient 1 serait originaire de la ville de Codogno d'où dérivent pratiquement tous les cas de Lombardie. Sa contamination reste un mystère: il est exclu qu'il ait été contaminé par l'un de ses amis revenu de Chine en janvier, car celui-ci, "sur la base des tests effectués, n'a pas développé les anticorps", selon le ministère de la Santé.

Sur place, à Codogno, la peur d'attraper le nouveau coronavirus a gagné l'ensemble de la commune. On y observe de plus en plus de masques sur les visages, à tel point que les pharmacies sont en rupture de stock. L'une d'entre elle continue d'assurer des services d'urgence, à huis clos.

"S'il n'était pas interdit aux gens de quitter la ville, nous serions tous tentés de nous déplacer et - même à contre-coeur - de propager le virus dans d'autres villes" indique un habitant de la commune.

"Nous sommes hébétés. Notre vie n'est plus normale" confie une habitante, alors qu'une longue file d'attente se crée devant un supermarché de la ville. "C'est plus qu'une psychose, nous sommes impuissants" lance un homme, qui attend son tour pour entrer dans le supermarché, où l'accès se fait au compte goutte.

Les trains de la société privée Trenord ne s'arrêtent plus dans cette localité et deux villes voisines. Des panneaux lumineux annoncent : "Coronavirus, la population est invitée à rester chez elle, par mesure de précaution".

Le confinement est prévu pour une durée de deux semaines. Le gouvernement a prévu des sanctions allant jusqu'à trois mois de réclusion pour les contrevenants.