DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Coronavirus : la ville de Milan tourne au ralenti depuis dimanche

euronews_icons_loading
Coronavirus : la ville de Milan tourne au ralenti depuis dimanche
Tous droits réservés  AFP
Taille du texte Aa Aa

Notre journaliste Marta Brambilla s'est rendue à Milan ce mardi alors que la ville tourne au ralenti en raison de l'épidémie de Coronavirus. Depuis la fin de la semaine passée, la péninsule a connu une explosion des cas, devenant le premier pays en Europe par le nombre d'individus ayant été testés positivement au Covid-19. Mardi, le bilan s'élevait à 322 cas, dont onze décès, la grande majorité étant recensés en Lombardie, la région de la capitale économique du pays.

Couvre-feu pour les bars et les restaurants milanais

Les rues du quartier Chinois de Milan sont presque vides ce mardi. Un silence assourdissant règne dans ces avenues, d'ordinaire très animées constate notre journaliste. La psychose du Coronavirus avait déjà fait du mal aux commerçants du quartier dès l'apparition de la maladie, à l'autre bout du monde.

Depuis dimanche, le virus est bien là, et se propage dans le nord de l'Italie. Les bars et les restaurants doivent rester fermés de 18h à 6h du matin. Des affiches expliquent que les commerces sont temporairement fermés dans certains secteurs de la ville.

Des trains supprimés

En gare, un plan extraordinaire de désinfection a commencé vendredi alors que 150 trains ont été supprimés sur 2300. Lundi et mardi, la fréquentation des trains a baissé de 60%, de 800 000 à 350 000 voyageurs. Et outre les transports, les universités sont aussi touchées.

"J'avais un examen aujourd'hui, un autre demain, un autre après-demain. Tous ont été annulés et nous ne savons pas à quelle date ils sont reporté" confie une étudiante croisée dans les rues de Milan.

En football, certains matchs de Serie A et de Ligue Europa se joueront à huis clos dans les prochains jours, pour lutter contre la propagation du coronavirus.