DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Triste carnaval en Allemagne

euronews_icons_loading
Policiers et secouristes sur les lieux de l’attaque. Une voiture a foncé sur un défilé de carnaval, lundi 24 février 2020.
Policiers et secouristes sur les lieux de l’attaque. Une voiture a foncé sur un défilé de carnaval, lundi 24 février 2020.   -   Tous droits réservés  Uwe Zucchi / dpa via AP   -   Uwe Zucchi
Taille du texte Aa Aa

Ce qui aurait dû être une fête a viré au drame. 52 personnes, parmi lesquelles 18 enfants, ont été blessées ce lundi lorsqu'une voiture a foncé dans un défilé de carnaval à Volkmarsen, une ville du centre de l'Allemagne. Plusieurs personnes, grièvement blessées, ont été transportées à l’hôpital.

Le conducteur du véhicule a été hospitalisé lui aussi. Il s'agit d'un Allemand de 29 ans, résident de cette commune de 7 000 habitants. Il a été arrêté sur les lieux de l’attaque.

Cet attentat s’est déroulé alors qu’une partie de l’Allemagne célébrait le “lundi des roses”, le point culminant des festivités du carnaval.

"ll a foncé sur la foule à toute vitesse. Je crois même qu’il a accéléré. Les gens sont tombés comme des dominos. Il y a eu quelques secondes de silence et puis tout le monde a crié", raconte un homme.

"Ils ont emmené de mes copains de classe à l’hôpital. Il est blessé au pied et a une commission cérébrale", dit une jeune fille.

Cette attaque intervient dans un contexte tendu en Allemagne, en particulier dans cette région, frappé mercredi dernier par une double fusillade raciste qui a fait neuf morts à Hanau.

"Cinq jours après Hanau, le gens se posent de nouvelles questions. Mais j'appelle tout le monde à rester calme", dit le Premier ministre du Land de Hesse, Volker Bouffier.

Si la double fusillade d’Hanau semblait directement liée à des « motivations xénophobes », celles de l’auteur de cette dernière attaque restent pour l’heure inconnue. Le parquet fédéral anti-terroriste n’ a pas été saisi. Une enquête pour "tentative de meurtre" a été ouverte.