DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Fort de nouveaux soutiens, Joe Biden se présente renforcé pour le "Super Tuesday"

euronews_icons_loading
Fort de nouveaux soutiens, Joe Biden se présente renforcé pour le "Super Tuesday"
Tous droits réservés  AP Photo   -   George Frey
Taille du texte Aa Aa

Amy Klobuchar soutiendra Joe Biden dans la course à la présidentielle américaine. La sénatrice du Minnesota a annoncé son retrait de la primaire. Elle dit avoir fait ce choix pour "unifier les électeurs modérés" derrière la candidature de l'ancien vice-président à la Maison Blanche.

"Je suis ravi de soutenir la candidature de Joe Biden à la présidentielle", avait déjà annoncé quelques heures auparavant, un autre candidat modéré, Pete Buttigieg.

Avec ces deux abandons, la course démocrate à la Maison Blanche ne compte plus que cinq concurrents, et la voie s'est clairement dégagée au centre pour Joe Biden. Mais l'aile modérée du Parti démocrate ne baisse pas sa garde pour autant, quelques heures avant le début du "Super Tuesday". Lors de ce scrutin, 14 Etats sont invités à voter pour choisir le rival de Donald Trump en novembre.

Joe Biden, ancien bras droit de Barack Obama, espère se présenter comme un rempart à Bernie Sanders, jusque-là super-favori de la course. Les sondages pour ce "Super Tuesday" sont, en effet, largement favorables au sénateur du Vermont qui pointe en tête dans trois (Californie, Texas et Virginie) des quatre Etats offrant le plus de délégués. Et les idées marquées très à gauche de Bernie Sanders, qui prône notamment une couverture médicale universelle, inquiètent une partie de l'establishment démocrate.

"C'est une honte internationale de voir les Etats-Unis être le seul grand pays sur cette terre à ne pas offrir une couverture de santé à tous ses citoyens", a martelé Bernie Sanders.

Joe Biden et Bernie Sanders sont deux septuagénaires aux positionnements très éloignés. Ils devront compter avec un troisième homme lors de ce "Super Tuesday", l'ancien maire de New York et milliardaire Mike Bloomberg. Ce dernier a dépensé plus d'un demi-milliard de dollars de sa fortune personnelle pour financer ses publicités de campagne.