DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Vers un confinement total en France ? Emmanuel Macron fait le point sur le coronavirus ce soir

euronews_icons_loading
Une unité de soins intensifs à l'hôpital Bichat, à Paris, le 13 mars 2020
Une unité de soins intensifs à l'hôpital Bichat, à Paris, le 13 mars 2020   -   Tous droits réservés  Anne CHAON / AFP
Taille du texte Aa Aa

Un pour tous, tous contre un, le nouveau coronavirus ! Sa propagation rapide accélère les confinements, et maintenant les fermetures de frontières, un peu partout à travers l'Europe où il a déjà tué plus de 2 000 personnes. L'agence nationale Santé Publique France a livré son dernier bilan : 5 423 cas de contamination confirmés, et 127 morts, soit 36 de plus en une journée; c'est la plus forte augmentation quotidienne depuis l'entrée du Covid-19 dans l'Hexagone.

La situation est d'autant plus dramatique qu'environ 400 malades se trouvent dans un état grave, voire très grave, luttant pour leur survie dans les services de réanimation des hôpitaux. La nouveauté, que notent les médecins avec préoccupation, c'est que les personnes âgées de plus de 70 ans ne sont plus les seules frappées durement, il faut y ajouter des patients ayant entre 50 et 65 ans.

La Direction générale de la Santé a lancé cet avertissement :

Les formes graves sont signalées chez des personnes âgées ou fragiles mais également chez des adultes sans pathologies antérieures

Les circonstances sont si sérieuses que le confinement total guette la France à courte échéance. Le président Emmanuel Macron doit d'ailleurs faire le point sur la situation ce soir à 20 heures sur les chaînes de télévision. Il doit annoncer de nouvelles mesures visant à protéger le pays contre le nouveau coronavirus mais on ne sait pas encore si elles seront radicales.

Indiscipline dans la vie de tous les jours

Une partie des Français, en effet, ne semble pas encore avoir conscience du danger qui grandit. Sur les marchés du dimanche matin, beaucoup de vendeurs et d'acheteurs n'ont pas pris les mesures de protection les plus basiques, et lors de la traditionnelle balade du dimanche après-midi, beaucoup de familles avec enfants et grand-parents, ou des groupes d'amis, ont été vus - notamment à Paris - se promenant à touche-touche dans les parcs, les jardins publics, sur les bords de Seine (ci-dessous)...

Aurore MESENGE / AFP
Des promeneurs sur les bords de Seine à Paris, le 15 mars 2020Aurore MESENGE / AFP

Voilà pourquoi le ministre de la Santé, Olivier Véran, a tenu à mettre ses concitoyens face à leur responsabilité dimanche soir à la télévision :

La sortie que nous allons annuler, la soirée en famille ou le repas en famille que nous n'allons pas faire : tout cela est déterminant pour protéger la santé des Français. Le virus est invisible, il circule vite et il menace la vie des gens. Je conjure les Français de respecter les mesures de restriction sociale

La mortalité augmente toujours plus

En Italie, le nombre de cas et de décès n'en finit pas de grimper : la barre des 20 000 contaminés a été passée et on compte plus de 1 810 morts, selon le dernier bilan. La péninsule est soumise à un verrouillage strict jusqu'au 3 avril. Dimanche, le pape François s'est toutefois aventuré hors du Vatican pour se rendre dans deux églises de Rome afin de prier pour les malades.

En Espagne - au lourd bilan de 297 morts et 8 744 cas, selon le tout dernier bilan fourni ce 16 mars -, la vie quotidienne est totalement bouleversée. Le pays est en état d'alerte depuis samedi soir et les citoyens ne peuvent sortir que pour faire des provisions ou pour raison médicale bien sûr. Les policiers et les militaires sont mobilisés pour assurer le respect du total confinement.

L'Allemagne - où les infections ont bondi, près de 5 000, et les décès sont de 12 - a fermé partiellement ses frontières ce lundi avec la France, la Suisse, l'Autriche, le Luxembourg et le Danemark. Les ressortissants voisins ne sont plus autorisés à traverser, sauf les transfrontaliers qui vont travailler outre-Rhin.