Felipe VI renonce à l'héritage de son père Juan Carlos sur fond de soupçons de corruption

King Juan Carlos,  Prince Felipe
King Juan Carlos, Prince Felipe Tous droits réservés Daniel Ochoa de Olza/AP
Par Pierre Michaud
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Scandale royal en Espagne, le roi Felipe VI n'a pas d'autre choix que de couper les liens avec son prédecesseur de père, Juan Carlos Ier.

PUBLICITÉ

Le roi d'Espagne n'avait plus le choix. Felipe VI renonce à l'héritage de son père Juan Carlos et lui retire sa dotation de 195 000 euros annuels. Une décision inattendue sur fond de soupçons de corruption de l'ancien monarque.

Ce sont les dernières révélations parues dans le journal britannique The Telegraph qui ont décidées le roi à prendre ainsi ses distances. Felipe VI y apparait comme le second bénéficiaire de la fondation panaméenne Lucum, par laquelle l'ancien roi aurait touché divers pots-de-vin.

La Tribune de Genève affirme de son côté que Juan Carlos avait reçu, en 2008, 100 millions de dollars de la part du roi d’Arabie Saoudite.

Juan Carlos a régné quarante ans sur l'Espagne assurant la transition, réussie, de la dictature franquiste vers la démocratie actuelle. Alors qu'il bénéficiait d'un capital sympathie élevé, l'ancien roi a complètement manqué sa sortie et, depuis son abdication en juin 2014 en faveur de son fils, ne cesse de jongler avec les scandales.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Espagne : Juan Carlos et ses amitiés saoudiennes sous enquête

Abdication de Juan Carlos : les Espagnols veulent un processus constituant

Espagne : les agriculteurs ont manifesté dans la capitale contre les politiques de l'UE