DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Rencontre avec les loups dans les Alpes Dinariques : "Une expérience qui marque une vie"

euronews_icons_loading
Rencontre avec les loups dans les Alpes Dinariques : "Une expérience qui marque une vie"
Tous droits réservés  euronews
Taille du texte Aa Aa

Dina Botta est responsable au sein du Parc national de Risnjak en Croatie, du projet Carnivora Dinarica autour de la protection des grands carnivores dans les Alpes Dinariques. Une initiative soutenue par la politique européenne de cohésion.

La jeune femme passe des jours et des nuits à pister ces animaux. Parfois, elle tente de capturer des lynx pour leur accrocher des balises GPS autour du cou et son activité lui vaut quelque fois de belles rencontres.

"Les loups étaient sur place le matin même"

"Une fois, quand je suis partie en voiture contrôler la caméra de surveillance dans le parc national, j'ai vu de plus en plus de traces de loups : des empreintes, des crottes..." raconte-t-elle.

"Je savais où elles étaient dans l'herbe parce que je pouvais les sentir, les crottes étaient relativement fraîches et quand j'ai vérifié les images de la caméra, j'ai vu que les loups étaient sur place le matin même," explique-t-elle.

"Comme on était en août et que c'est le moment où ils ont des petits, je savais qu'ils ne devaient pas être loin," poursuit Dina Botta.

Le cri du loup

"J'ai commencé à crier comme les loups et ils se sont mis à crier à leur tour ; j'ai entendu d'abord les petits, puis deux adultes," ajoute la chargée de projet de Carnivora Dinarica.

"Mais ce qu'il y avait d'intéressant, c'est qu'ils étaient dans deux endroits différents : les petits étaient devant moi et les adultes quelque part derrière moi," fait-elle remarquer.

"J'ai recommencé à faire le cri du loup et j'ai entendu que les petits s'approchaient ; ils ont sauté pour sortir des buissons à vingt mètres de là où je me trouvais : je les ai vus pendant quelques secondes, mais ça a été une expérience impressionnante, incroyable," s'enthousiasme-t-elle.

"Je crois que j'en parlerai encore à mes petits-enfants parce que cela n'arrive pas si souvent ; c'est le genre d'expérience qui marque une vie et c'est aussi pour ça que je fais ce métier," conclut-elle.