DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Coronavirus : le Royaume-Uni ferme pubs, restaurants, cinémas et salles de gym

euronews_icons_loading
Coronavirus : le Royaume-Uni ferme pubs, restaurants, cinémas et salles de gym
Tous droits réservés  AFP
Taille du texte Aa Aa

Accusé d'être resté passif devant la crise du coronavirus, le Royaume-Uni s'est décidé à renforcer sa riposte.

Le premier ministre Boris Johnson a ordonné vendredi la fermeture des pubs, des restaurants, des cinémas des discothèques ou encore des salles de sports. Une mesure en vigueur dès vendredi soir.

Moins touché que ses voisins européens, le pays dénombrait néanmoins vendredi plus de 170 morts et près de 4 000 cas.

"Ce sont des lieux de rassemblements, mais hélas, à compter d'aujourd'hui j'en ai bien peur, nous devons mettre de la distance physique entre chacun d'entre nous", a déclaré le premier ministre britannique.

Sur le plan économique et social, Londres évoque également des mesures "sans précédent". Le gouvernement compte prendre en charge 80% des salaires mensuels inférieurs à environ 2 700 euros.

Le gouvernement de Boris Johnson a également annoncé le financement du paiement des loyers et des versements de TVA des entreprises à hauteur d'environ 1,1 milliard d'euros.

Des mesures qui s'ajoutent à la garantie de l'Etat sur les prêts aux entreprises atteignant 330 milliards de livres (360 milliards d'euros) et des aides de 20 milliards de livres (21,8 milliards d'euros).

Nouvelle stratégie

Ces nouvelles mesures marquent un changement de braquet pour le gouvernement, critiqué la semaine dernière pour sa réponse modérée à la pandémie de coronavirus.

Le gouvernement de Boris Johnson recommandait déjà d'éviter les rassemblements et de faire du télétravail. Mais à partir de vendredi soir, le pays va devoir changer sa façon de vivre, dans la foulée de ses voisins comme la France.

Après les cours de vendredi, la grande majorité des établissements scolaires, écoles, collèges et lycées, garderont portes closes et "jusqu'à nouvel ordre".