DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Cauchemar sans fin à Bergame : les médecins attendent de voir les effets du confinement

euronews_icons_loading
Cauchemar sans fin à Bergame : les médecins attendent de voir les effets du confinement
Tous droits réservés  Domenico Stinellis/Associated Press
Taille du texte Aa Aa

Les Italiens considèrent Bergame comme la ville martyre du coronavirus :

Le silence règne dans les rues de cette ville de plus d'un million d'habitants au nord est de Milan où les les cimetières et les crématoriums sont surchargés.

Comme partout en Italie, les habitants sont cloitrés chez eux et dans les hôpitaux les médecins attendent de voir les effets du confinement.

Giacomo Grasselli, service soins intensifs, hôpital Policlinico, Milan : "Malheureusement, au service des soins intensifs, nous ne voyons toujours pas l'effet positif des mesures de confinement qui n'ont été mises en place il y a 12 jours. Parce qu'il faut quelques jours avant qu'un patient ne présente des symptômes, jusqu'à ce que sont état soit critique et qu'il ait besoin de soins intensifs. J'espère que la semaine prochaine, nous verrons les résultats de ces mesures."

L'Italie est le pays le plus meurtri au monde par la pandémie de coronavirus. Les autorités sanitaires enregistrent ces derniers jours une diminution des contaminations.

Michel Tempesta est urgentiste à l'hôpital Pesaro de Bergame : "Il semble qu'il y ait une tendance à la baisse ces derniers jours, très légèrement en baisse. Un peu de lumière au bout du tunnel, et cela nous fait espérer".

Ailleurs partout en Italie, des efforts sont réalisés pour réduire la pénurie d'équipements dont souffres les hôpitaux. Ainsi cette usine de vêtement qui produit désormais des masques chirurgicaux.

L'espoir d'un ralentissement de l'épidémie concerne avant tout le nord du pays alors que dans le sud, là où les conditions météorologiques se détériorent, les chiffres continuent d'augmenter.

Après les exodes successifs des habitants du nord, le sud de l'Italie pourrait faire face à une explosion des cas.