DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Coronavirus : la course au vaccin, enjeu scientifique, financier et politique

euronews_icons_loading
Coronavirus : la course au vaccin, enjeu scientifique, financier et politique
Tous droits réservés  AP
Taille du texte Aa Aa

Voilà ce à quoi ressemble le virus que la planète entière tente de mettre en échec. Le SARS-CoV-2 est à l'origine du Covid-19, la maladie respiratoire qui a plongé le monde dans la pire des crises depuis la Seconde Guerre mondiale. Il y a urgence à trouver un vaccin, un objectif devenu l'idée fixe de la communauté scientifique et des responsables politiques.

D'après l'Organisation mondiale de la Santé, il existe une quarantaine de vaccins potentiels. Une centaine seraient même en développement, mais seulement une poignée sont actuellement testés cliniquement. Les premiers essais sur l'homme ont commencé aux États-Unis, il y a trois semaines.

La course aux tests cliniques

À travers le monde, plus de 30 laboratoires et institutions tentent différentes approches pour trouver la formule qui immunisera contre le Covid-19.

La dernière approche en date et l'une des plus innovantes est la manipulation d'une molécule du virus connue sous le nom d'ARN.

En Allemagne, la société pharmaceutique CureVac développe un vaccin avec ce procédé et espère pouvoir lancer les tests cliniques dès le mois de juin.

« Nous utilisons le mARN pour demander au corps de produire son propre vaccin, explique son porte-parole Thorsten Schüller. Donc nous ne faisons qu'envoyer une information au corps. Nous n'introduisons aucun élément du virus. C'est une approche totalement nouvelle en médecine. »

Une course scientifique, financière et politique...

CureVac a fait la Une malgré elle lorsque la presse allemande a révélé que Donald Trump avait offert un milliard de dollars au laboratoire pour que son vaccin soit destiné exclusivement aux États-Unis. L'entreprise a décliné et s'est vu attribuer une aide de 80 millions d'euros de l'Union européenne pour accélérer ses recherches.

Alors que la course au vaccin se poursuit, les centaines de milliers de malades qui ont contracté la maladie espèrent, eux, un remède qui fait aussi l'objet d'une course contre la montre. Des combinaisons de traitements existants sont à l'essai et les stocks pris d'assaut.