DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Le Japon impose la fermeture des bars et des restaurants

euronews_icons_loading
Le Japon impose la fermeture des bars et des restaurants
Tous droits réservés  CHARLY TRIBALLEAU/AFP or licensors
Taille du texte Aa Aa

C'est d'habitude l'un des quartiers les plus animés de Tokyo. Kabukicho est connu pour sa vie nocturne et ses bars pour adultes. Ici, comme à travers tout le pays, les établissements accueillant du public de nuit vont devoir fermer.

En début de semaine, le gouvernement de Shinzo Abe a déclaré l'état d'urgence dans sept préfectures du Japon. Un tour de vis, alors que le pays était jusque là relativement épargné par les mesures contraignantes.

_"Qu'il s'agisse d'une région où l'état d'urgence est en vigueur ou non, nous demandons à toutes les préfectures du Japon de fermer les bars, les boîtes de nuit, les karaokés et les lieux qui impliquent des services à la clientèle comme les restaurants. Il s'agit d'un ajout à la politique d'intervention basée sur l'article 24, paragraphe 9, de la loi sur les mesures d'exception", a expliqué le Shinzo Abe, le premier ministre japonais. _

Dans les halles de l'aéroport Narita de Tokyo, des dizaines de boîtes en carton équipées d'un futon ont fait leur apparition. Il s'agit en réalité de lits temporaires en attendant que des passagers en provenance de l'étranger soit testé au covid-19, c'est notamment pour les Etats-unis, la Chine ou l'Italie.

Quant aux Jeux olympiques de Tokyo, repoussés à l'été 2021, leur tenue semble toujours poser question. L'un des patrons du comité d'organisation, Toshiro Muto, a estimé ce vendredi qu'il est impossible d'avoir des certitudes.

En attendant la facture risque de s'envoler, un report d'une année devrait coûter plusieurs milliards d'euros supplémentaires.