DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Coronavirus : la capitale bulgare Sofia confinée pour Pâques

euronews_icons_loading
Coronavirus : la capitale bulgare Sofia confinée pour Pâques
Tous droits réservés  Euronews
Taille du texte Aa Aa

La Bulgarie a été jusqu'à présent relativement épargnée par le Coronavirus, mais des mesures plus strictes vont être prises dès ce week-end, marqué par les célébrations de Pâques.

Le gouvernement bulgare a annoncé que la capitale Sofia allait être placée en confinement à compter de ce vendredi et pour une durée indéterminée afin de lutter contre la propagation du coronavirus, alors que le nombre de cas de contamination confirmés s’est accéléré au cours des deux derniers jours.

S’exprimant lors d’un point de presse en fin de soirée jeudi, le ministre de la Santé, Kiril Ananiev, a déclaré que tous les déplacements à destination et au départ de Sofia seraient interdits jusqu’à nouvel ordre, à l’exception des transports de marchandises et des personnes devant voyager dans le cadre de leur travail.

Des règles moins strictes qu'en Europe de l'ouest

Dans les cimetières, des mesures d'interdiction des funérailles ont déjà été prises. Les camions militaires transportent les corps vers des morgues de fortune.

"Comme pour toute maladie infectieuse dangereuse, nous mettons le corps dans un sac. Il est couvert par des employés ou par des proches" explique Nataliya Stoyanova du service funéraire de la ville de Sofia. "Les cercueils que nous utilisons dans ces cas sont également recouverts de tôle, c'est ce qui est requis par la loi".

Le port du masque est désormais obligatoire, et les employés des services funéraires qui manipulent les corps sont tenus de porter des combinaisons de protection. Mais au-delà de cela, les autorités n'ont fait que des recommandations.

Ces mesures sommaires sont le reflet de celles mises en place dans l'ensemble du pays ; elles ne sont pas aussi strictes qu'en Europe de l'ouest. Les restaurants, les cafés et les centres commerciaux sont certes fermés pour éviter les grands rassemblements, mais les magasins non essentiels reprennent leur activité sous la pression économique.

Le tourisme fortement impacté

Le tourisme est le secteur le plus durement touché avec des annulations massives. Le chômage est déjà en hausse de 2% et le gouvernement a promis de payer 60% des salaires des travailleurs si les employeurs les gardent dans leur effectif. Mais plusieurs semaines se sont écoulées avant qu'un mécanisme ne soit élaboré.

"Chaque mesure stricte a des conséquences sociales et économiques. Plus les mesures sont strictes, plus les entreprises en souffriront" estime Tomislav Donchev, vice-premier ministre bulgare . "Aujourd'hui, nous mettons en place une nouvelle mesure pour les petites entreprises, qui ont jusqu'à 15 employés. Elles bénéficieront gratuitement d'une aide comprise entre 5 000 et 10 000 euros pour payer leurs factures ou tout ce dont elles pourraient avoir besoin. »