DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Les initiatives solidaires pour lutter contre le Covid-19 font naître des projets innovants

euronews_icons_loading
Les initiatives solidaires pour lutter contre le Covid-19 font naître des projets innovants
Tous droits réservés  Hamed Sarfarazi/Copyright 2019 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

Face à la pandémie de Covid-19, des héros d’un nouveau genre émergent de part et d’autres du globe.

En Russie, les religieuses d’un monastère orthodoxe de la région reculée de Yaroslav, ont élaboré une véritable chaine de production, et fabriquent une centaine de masques de protection par jour.

L'abbesse Erotiyida, cheffe du monastère Saint-Nicolas-Solbinsky, explique de quelle manière cette initiative a donné lieu à ce petit atelier de production.

"L'idée est très simple, nous devons aider les gens. Parce que s’ils ont besoin de masques et que les pharmacies ne peuvent pas fournir ces moyens d’auto-protection, nous sommes toujours là."

Les masques sont fabriqués avec quatre couches de tissu respirant. Une couleur vive est déterminée pour la couche extérieure pour apporter de la gaieté en ces temps difficiles.

Le monastère a acheté 4 km de tissu et fait don des masques aux hôpitaux et autres organisations qui en ont besoin.

À plusieurs milliers de kilomètres de là, dans la province de Herat, en Afghanistan, une équipe de cinq jeunes ingénieures, menées par Somaya Farooqi, mettent leurs compétences à contribution pour aider la lutte contre le Covid-19.

Elles récupèrent des pièces automobiles pour fabriquer un respirateur bon marché.

Ghafoor Yaqubi, l'entraîneur en chef de l'équipe robotique afghane entièrement féminine révèle l'ambition : "Nous demandons au gouvernement de l'Afghanistan et aux responsables du ministère de la Santé de coopérer avec nous pour atteindre notre objectif de sauver la vie des gens, afin que nous puissions terminer cet appareil plus tôt et le préparer pour une utilisation dans notre société."

Ce respirateur fonctionne avec piles, il devra d’abord être approuvé et testé médicalement avant d'être utilisé dans les hôpitaux, affirme le ministère de la santé afghan.