EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Le Brésil est encore loin du pic de l'épidémie

APTOPIX Virus Outbreak Brazil
APTOPIX Virus Outbreak Brazil Tous droits réservés Edmar Barros/Copyright 2018 The Associated Press. All rights reserved
Tous droits réservés Edmar Barros/Copyright 2018 The Associated Press. All rights reserved
Par Julien Pavy avec AFP, AP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le pic de l'épidémie de coronavirus pourrait être atteint en juin, craignent les autorités brésiliennes qui recensent officiellement près de 2 500 morts, des chiffres qui pourraient être nettement sous-évalués. Des fosses communes sont creusées à Manaus.

PUBLICITÉ

Au Brésil, le pic de l'épidémie de coronavirus pourrait être atteint en juin, craignent les autorités de santé qui recensent officiellement près de 2 500 morts du Covid-19 et quelque 40 000 cas confirmés, des chiffres qui pourraient être nettement sous-évalués.

Les unités de soins intensifs saturées

Dans les hôpitaux, comme ici, à Sao Paulo, les unités de soins intensifs sont débordées.

Nous avons un taux d'occupation de 100% et cela ne désemplit pas car quand un lit se libère, il y a 100 demandes
Un médecin dans un hôpital de Sao Paulo

Le personnel soignant doit apprendre à faire face à un virus d'un nouveau genre, particulièrement agressif, témoigne ce médecin spécialiste des maladies infectieuses : "C'est incomparable avec tout ce que j'avais pu voir jusqu'à présent comme maladies pulmonaires.__ C'est un nouveau chapitre de la médecine que nous devons écrire quotidiennement, sans savoir quelle sera la prochaine phase. "

Bolsonaro réclame la levée du confinement

Le président brésilien Jair Bolsonaro a dit espérer une levée dès cette semaine des mesures de confinement auxquelles il s'oppose.

Ces mesures, décrétées par les gouverneurs des États, sont bien moins strictes et beaucoup moins respectées qu'en Europe, notamment dans les régions très peuplées de Rio ou Sao Paulo.

Mais c'est la ville de Manaus, au nord du Brésil, qui est la plus touchée par la crise. Face à l'afflux de victimes, les autorités ont fait creuser des fosses communes.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Mobilisation au Brésil contre un projet de loi qui durcit les règles de l'avortement

No Comment : au moins 100 morts et 128 disparus dans les inondations au Brésil

Inondations au Brésil : au moins 66 morts et 101 disparus