DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Soutenir l’industrie culturelle européenne

euronews_icons_loading
Soutenir l’industrie culturelle européenne
Tous droits réservés  Euronews
Taille du texte Aa Aa

Le confinement laisse bien souvent les artistes sans réel filet de sécurité. Avec le coronavirus l’industrie culturelle et créative est inquiète pour son avenir. Le secteur emploie 9 millions de personnes dans l’Union européenne.

Julia est trapéziste. Indépendante, elle est confinée chez elle aux Pays-Bas. Elle s’entraine pour garder sa condition physique. Mais elle est très limitée."Pour m’entrainer sur un trapèze j’ai besoin d’un espace spécifique, de conditions spécifiques et une installation avec des mesures de sécurité", explique-t-elle. Elle reconnait avoir plus de temps désormais pour travailler sur le papier ses idées et développer la phase créative. Dans cette démarche Julia se sent cependant aussi restreinte. Une grande partie de son travail passe par les rencontres et les échanges aux entrainements.

Le secteur culturel est composé à 95% de PME ou d’indépendants. Avec le confinement les œuvres culturelles sont plus que jamais accessibles sur internet. Mais pour les artistes la multiplication des connexions ne veut pas dire une augmentation de leurs revenus. De nombreux sites sont gratuits et la publicité est en chute libre.

L’impact sera important dans l’audiovisuel prévient Pauline Durand-Vialle, directrice de la Fédération européenne des réalisateurs de l’audiovisuel (FERA). "Le modèle économique sera touché de manière significative avec une perte des revenus publicitaires et des difficultés pour proposer du contenu innovant dans les prochains mois", explique-t-elle.

Employer tous les programmes

Dans l’actuel cadre financier pluriannuel de l’Union, le secteur créatif bénéficie d’une enveloppe de 1,4 milliard d’euros. Le Parlement européen souhaite doubler ce montant pour les sept prochaines années. Il veut aussi proposer d’autres lignes de financement. Il faut ouvrir "d’autres programmes de soutien que ce soit par l’outil d’aide au chômage partiel, que ce soit par des fonds de développement régionaux ou dans les programmes d’urgence", demande l’eurodéputée Sabine Verheyen (PPE).

L’industrie culturelle représente 3,8% du Produit intérieur brut de l’UE. Selon les experts ce secteur sera, avec celui du tourisme, l’une des activités dont la reprise sera la plus longue à cause du maintien des règles de distanciation sociale.