DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Coronavirus : quel impact économique pour les festivals d'été en Europe ?

euronews_icons_loading
Coronavirus : quel impact économique pour les festivals d'été en Europe ?
Tous droits réservés  AP Photo/Christian Palma
Taille du texte Aa Aa

Euronews a interrogé les directeurs de plusieurs grands festivals d'Europe, en Ecosse, au Portugal et en France. Leur annulation pour cause de Covid-19 a déjà des conséquences très importantes sur les budgets, mais aussi sur les retombées touristiques et l'emploi dans le secteur du spectacle.

Des foules immenses, compactes, voire déchaînées... Ce sont des images auxquels les concerts et festivals nous avait habitués, vous ne le verrez pas cet été.

Conséquence de la pandémie de Covid-19, la plupart des festivals qui se déroulent habituellement au printemps ou en été en Europe ont été reportés ou annulés. Une perte économique qui se chiffre en plusieurs centaines de millions d'euros, pour le Fringe Festival d'Edimbourgh, en Ecosse, par exemple.

Des retombées touristiques fortement touchées

Sans ce festival d'arts et de spectacles qui se déroule chaque année en août, l'impact sur les retombées touristiques pour la ville sera colossal.

"Cette mise à l'arrêt laisse un déficit d'environ 1,5 million de livres dans notre budget, car nous voulions nous assurer que nous pourrions rembourser tous les artistes et toutes les sociétés qui s'étaient engagées à 100%. Ce sera aussi probablement un impact pour la ville d'environ 200 millions chaque année", explique Shona McCarthy, directrice générale du Fringe Festival.

Au Portugal aussi, dans la petite ville d'Idanha-a-Nova, située près de la frontière espagnole, l'annulation du "Boom Festival" provoque des secousses.

40 000 personnes venant de 170 pays avaient déjà acheté leurs billets. 85% de ces participants viennent donc de l'étranger. Résultat, la fermeture des frontières a changé tous leurs plans et la ville se retrouve privée d'une importante source de revenus.

"Boom a eu en 2018 des retombées économiques de 56 millions d'euros pour le Portugal, et d'environ 2,5 millions d'euros dans la région d'Idanha-a-Nova. On sait déjà que le report du festival aura d'importantes conséquences sur l'activité économique de cette région", explique Artur Mendes, organisateur du Boom Festival.

Un festival d'autant plus exposé aux conséquences économiques de la crise du coronavirus qu'il dépend exclusivement de la vente de billets et de la location d'espaces à des marques.

L'impact sur l'emploi dans le secteur du spectacle

Autre festival et autre ambiance. A Vienne, en France. Le célèbre festival de musique "Jazz à Vienne"devait rassembler plus de 1 000 artistes et des centaines de prestataires, fournisseurs, intermittents et saisonniers.

Au total, ce sont 400 personnes qui travaillent chaque jour pendant une quinzaine de jours à l'occasion de ce festival. L'impact de l'annulation est là aussi important.

"Jazz à Vienne, c'est essentiellement ce festival. Il y a un programme de saison mais l'équilibre budgétaire de l'établissement public se fait avec ce festival, donc s'il y a une édition qui ne se fait pas, il y a évidemment beaucoup d'inquiétudes par rapport à l'équilibre du festival", explique Benjamin Tanguy, directeur artistique de "Jazz à Vienne".

En France, le syndicat national du spectacle musical et de variété estime "à 590 millions d'euros la perte totale de chiffre d'affaires(recettes de billetterie, contrats de cession de spectacles, locations de salles, recettes annexes de bar, restauration, sponsoring…) causée par l’interruption forcée des activités de l’ensemble du secteur du spectacle vivant privé", rien que pour la période allant du 1er mars au 31 mai 2020.