DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Coronavirus : les restaurateurs européens inquiets pour l'après-confinement

euronews_icons_loading
Coronavirus : les restaurateurs européens inquiets pour l'après-confinement
Tous droits réservés  Pavel Golovkin/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

L'impact du confinement sur la restauration est rude en Europe...

En Grèce, le gouvernement a interdit aux entreprises de licencier et les salariés ont touché une allocation de 800 euros par mois pour mars et avril. George Sakkas qui travaille dans ce café de la banlieue nord d'Athènes en est satisfait, mais il s'inquiète pour la suite :

"Il y aura certainement moins de postes car une équipe de sept personnes ne peut pas travailler dans un café moitié ouvert, avec la moitié du nombre de tables. J'imagine que nous allons partager le travail entre nous, serveurs pour nous débrouiller pour que la café puisse continuer à vivre et nous avec."

En France, toujours pas de date de réouverture. Les mesures du gouvernement aident le secteur hôtelier et de la restauration, mais ne suffiront pas pour l'après.

En tout cas, Christian Etchebest, restaurateur et chef de cuisine à la Cantine du Troquet à Paris s'y prépare et va devoir y préparer ses employés, même s'il a pu jusqu'ici maintenir un système de livraison et donc des emplois :

"Je suis prêt à mettre en œuvre toutes les mesures nécessaires (dès que les restaurants pourront rouvrir). Parce que je veux travailler, je veux que la vie reprenne. Je ferai tout ce que je peux pour redonner vie à mon restaurant. Je suis tout à fait conscient que nous aurons 40%, 50% de chiffre d'affaires en moins. Nous allons réduire le nombre d'employés".

11,3 millions sont salariés en chômage partiel en France pour un coût estimé à 24 milliards d'euros... Des millions de personnes sont également au chômage en Espagne et surtout près d'un million ont perdu leur emploi depuis le 14 mars. A Barcelone, on voit le bout du tunnel très loin chez les restaurateurs, comme l'explique Roger Pallarols, directeur de l'Association des restaurants de Barcelone :

"Si nous faisons bien les choses en comptant sur les autorités pour protéger le secteur de l'hôtellerie, nous pouvons déjà prévoir la fermeture de 25% des bars et restaurants de Barcelone dans les 12 prochains mois, jusqu'à ce que le tourisme soit totalement relancé, ce qui ne devrait pas arrivé avant la semaine sainte de 2021 dans le meilleur des cas".

Les conséquences économiques de la pandémie de Covid-19 sont rudes en Europe comme ailleurs, et ce n'est malheureusement pas terminé. Il faut espérer que tout soit fait pour réduire la casse...