DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Record de contaminations en Russie, tandis que les pays européens déconfinent chacun à leur rythme

euronews_icons_loading
Record de contaminations en Russie, tandis que les pays européens déconfinent chacun à leur rythme
Tous droits réservés  Euronews
Taille du texte Aa Aa

Près de 10 000 nouveaux cas en 24 heures, 20 % de plus que la veille... La Russie est désormais durement frappée par le coronavirus. Il y a fait un peu plus de 1200 morts, mais les chiffres s'envolent et les hôpitaux sont submergés. Le maire de Moscou prévient : il va falloir dresser des hôpitaux de campagne dans les complexes sportifs et les centres commerciaux.

« La deuxième mi-temps commence »

En Italie, le nombre de morts est reparti à la hausse, mais c'est dû au recensement tardif de décès hors hôpital. Lundi, le pays franchira un nouveau cap dans la levée parcimonieuse des restrictions. Les Italiens pourront notamment rendre visite à des proches. Mais le chef de la cellule spéciale met en garde, à sa manière...

« Si vous me permettez d'utiliser la métaphore du football, la deuxième mi-temps commence, a expliqué Domenico Arcuri_. Et il est désormais clair pour tous que nous ne savons pas combien de temps elle va durer et comment elle se terminera. Nous ne devons pas oublier les sacrifices que nous avons fait durant la première mi-temps. »_

En Autriche, grands magasins et coiffeurs

En Autriche, le déconfinement est déjà bien engagé depuis Pâques. Après les magasins de moins de 400 m2, ce sont les grands centres commerciaux qui ont rouverts, tout comme les coiffeurs et autres masseurs. Malgré le port du masque, certains s'inquiètent.

« J'ai été très discipliné, j'ai pris cela très au sérieux, confie une Autrichienne. Mais quand je vois ce qui se passe aujourd'hui. C'est comme avant le coronavirus, il y a beaucoup trop de gens à l'extérieur. Il y a des mesures de protection mais je trouve que c'est beaucoup trop tôt. Il ne nous reste plus qu'à prier pour que le coronavirus ne soit pas de retour à l'automne. »

En soirée, la Tour Ostankino de Moscou a fait scintiller un cœur battant en hommage aux soignants, tout comme la Tour Montparnasse à Paris et bien d'autres.