DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Coiffeurs, commerces de proximité... : le déconfinement en Grèce

euronews_icons_loading
Coiffeurs, commerces de proximité... : le déconfinement en Grèce
Tous droits réservés  euronews
Taille du texte Aa Aa

Ruée chez les coiffeurs, réouverture de certains commerces et reprise du trafic automobile... Les Grecs profitent des premières mesures de déconfinement. Reportage à Athènes.

Un mois et demi de confinement, ça n'est pas sans conséquences sur nos têtes. Et cela explique l'affluence chez les coiffeurs ! Dans ce salon de coiffeur d'Athènes, le téléphone n'arrête pas de sonner. Le cahier de rendez-vous se remplit à vue d’œil.

Avant de rouvrir, ici comme dans tous les commerces, il a fallu faire quelques aménagements, des précautions sanitaires indispensables pour empêcher une recrudescence de l'épidémie.

Nikos Aggelou est lunetier. Il a rouvert sa boutique ce lundi, après plusieurs semaines de fermeture. « On essaie d'être optimiste pour l'avenir, dit-il. On existe depuis 100 ans. On a déjà traversé des situations difficiles, comme la récente crise financière. On veut être optimiste ! »

Distanciation sociale vs commerce de proximité

Comment imposer la distanciation physique quand on est un commerce de proximité ? C'est la question que se pose Areti Georgili, patronne d'une librairie. Elle a fait le choix de ne rien vendre sur internet, pour privilégier le contact direct avec les lecteurs.

« On est face à de grands défis, explique-t-elle. Les petites librairies comme la mienne, ce ne sont pas de simples commerces. Ce ne sont pas des endroits où vous venez, vous achetez votre livre et vous repartez. Non, c'est même tout l'inverse : on se veut proche de nos clients ! C'est le contraire de la distanciation sociale. On s'emploie à bâtir une communauté de lecteurs. Cela , les grands réseaux de libraires sur internet ne peuvent pas le faire.Le problème c'est que nous, les magasins de proximité, avec une superficie limitée, on aura du mal à adapter les mesures sanitaires. »

Transports et masques

Dans les grandes artères de la ville, la circulation a repris. Mais on est encore loin du trafic d'avant le confinement.

Les gens font la queue pour accéder à certaines grandes enseignes. Les masques font partie des accessoires incontournables, obligatoires même dans les transports en commun. Une condition nécessaire pour espérer dire bientôt adieu au coronavirus.