EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Pour Donald Trump, le coronavirus est une attaque "pire que Pearl Harbor et le World Trade Center"

Pour Donald Trump, le coronavirus est une attaque "pire que Pearl Harbor et le World Trade Center"
Tous droits réservés Mark Lennihan/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Tous droits réservés Mark Lennihan/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Par Maxime Biosse DuplanEuronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le président Trump lutte à sa manière contre l'épidémie : après avoir annoncé la fin de la cellule de crise, il a fait volte-face hier.

PUBLICITÉ

Dans le ciel de Houston au Texas, une formation serrée d'avions de chasse, en hommage aux travailleurs de la santé qui luttent contre le coronavirus.

Le président Trump, lui, lutte à sa manière contre l'épidémie : après avoir annoncé la fin de la cellule de crise, il a fait volte-face hier :"Je n'avais aucune idée de la popularité du groupe de travail jusqu'à hier. En fait, lorsque j'ai commencé à parler de le supprimer, j'ai reçu des appels de personnes très respectées me disant qu'il serait préférable de le maintenir, car il a si bien travaillé et est si bien respecté."

Et comme pour justifier le maintien de cette task force spéciale, Donald Trump n'hésite pas à convoquer les grandes références de l'histoire américaine : "C'est vraiment la pire attaque que nous ayons jamais eue. C'est pire que Pearl Harbor. C'est pire que le World Trade Center. Il n'y a jamais eu d'attaque comme ça."

Pour la Maison Blanche, c'est clair, c'est du fameux laboratoire de virologie de Wuhan, en Chine, que le virus s'est échappé. Pour la communauté scientifique en revanche, c'est en milieu naturel que la maladie a commencé son expansion.

Les Etats-Unis ont de nouveau enregistré hier plus de 2.000 décès supplémentaires du coronavirus en 24 heures, portant le bilan total à près de 73 100 morts.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Un responsable scientifique limogé témoigne à charge contre le gouvernement Trump

Coronavirus : la Maison-Blanche dément que Mike Pence soit en quarantaine

Hunter Biden, fils du président américain, reconnu coupable de détention illégale d'arme à feu