DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Des Américains font la grève des loyers

euronews_icons_loading
Des Américains font la grève des loyers
Tous droits réservés  John Minchillo/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

A New York, de nombreux habitants confinés et désormais sans travail ont entamé une grève des loyers.

Vincia Barber est assistante maternelle. Depuis le début de la crise sanitaire, elle ne touche plus ses revenus et se retrouve dans l'incapacité de payer ses mensualités. Aujourd'hui, elle en appelle aux autorités :

"J'ai rejoint la grève des loyers à New York, car on a besoin d’un répit . Ce n'est pas qu'on ne veut pas payer, c'est qu'on ne peut pas à cause de la situation. On a été pris de court."

Sans revenu, difficile de payer son loyer, surtout dans une ville comme New York où les prix flambent. Les locataires en grève demandent une exonération de leur loyer durant trois mois.

Mais les propriétaires ne l'entendent pas de cette oreille : "Pour nous, ce n'est pas possible parce que nous avons toujours des dépenses, c'est problématique d'autant que le gouvernement ne nous a accordé aucun répit. 70% des charges d'un propriétaire sont fixes", souligne Jay Martin, directeur d'une association qui représente 4 000 propriétaires à New York.

Cette grève des loyers est suivie dans d’autres villes des États-Unis, où la crise sanitaire a détruit de nombreux emplois. Plus de 30 millions d'Américains sont aujourd'hui au chômage.