DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Etats-Unis et Russie, deux pays aux antipodes... pour l'instant

euronews_icons_loading
Etats-Unis et Russie, deux pays aux antipodes... pour l'instant
Tous droits réservés  Patrick Semansky/Copyright 2019 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

Le covid-19 à la Maison Blanche. La porte-parole du vice-président américain Mike Pence a été testée positive, c'est le deuxième cas enregistré cette semaine dans l'environnement de Donald Trump.

Katie Miller est aussi la femme de l'un des plus proches conseillers du président.

Aux Etats-Unis le nombre de décès journaliers ne baisse pas, avec plus de 1600 morts dans les dernières 24h, soit plus de 77 000 depuis l'apparition du virus. Un virus que les Américains vont pouvoir traquer de chez eux, grâce à deux tests mis en vente, l'un qui analyse la salive est moins douloureux que le test nasal.

La pandémie affecte terriblement l'économie américaine, détruisant en deux mois la quasi-totalité des emplois créés dans le pays en dix ans de croissance.

Du côté de la Russie, les infections s'accélèrent. Parce qu'il y a plus de tests, justifient les autorités. Près de 200 000 cas recensés, ce qui fait de la Russie le 5e au monde en terme de contaminations.

"La Russie connaît probablement une épidémie retardée. Et nous l'avons déjà constaté, explique-t-on à l'OMS. Nous avons vu comment l'Italie a été l'un des premiers pays d'Europe à connaître une épidémie à grande échelle. Et elle a été suivie par l'Espagne, puis d'autres pays".

Un peu plus de 1700 personnes sont mortes de la maladie, qui sévit principalement à Moscou. Le pays restera confiné jusqu'au 31 mai.