DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Mort d'un Afro-Américain lors de son interpellation : quatre policiers renvoyés

euronews_icons_loading
Mort d'un Afro-Américain lors de son interpellation : quatre policiers renvoyés
Tous droits réservés  Richard Tsong-Taatarii/AP
Taille du texte Aa Aa

Colère et indignation dans les rues de Minneapolis, au lendemain de la mort d'un Afro-Américain lors de son interpellation. George Floyd est mort lundi soir après un long plaquage au sol par un policier. Les quatre agents impliqués ont été renvoyés. Les autorités du Minnesota et le FBI ont ouvert des enquêtes.

« Ce n'est pas un problème de Noir américain, c'est un problème d'humain, martèle Leslie Redmond, présidente de la branche locale d'une association de défense des droits civiques. Si vous êtes un être humain, vous devez être scandalisé par ce qui s'est passé hier. Vous devez exiger que cela ne se reproduise jamais. Si vous êtes un agent de police, vous ne devriez jamais laisser quelque chose comme ça se produire. »

Dans des vidéos filmées par des passants, l'homme de 40 ans, dont le cou est plaqué au sol par le genou d'un agent, se plaint à plusieurs reprises de ne plus pouvoir respirer. Il mourra quelques minutes plus tard après avoir été transporté à l'hôpital.

La police, qui avait été appelée pour une affaire de contrefaçon, affirme qu'il a résisté au moment de l'interpellation.

Alors que les signes d'hommages s'amoncellent sur le lieu du drame, il n'est pas encore certain que les agents soient poursuivis.