EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

La colère et la violence persistent aux États-Unis après la mort de George Floyd

La colère et la violence persistent aux États-Unis après la mort de George Floyd
Tous droits réservés Ringo H.W. Chiu/Copyright 2020 Associated Press. All rights reserved.
Tous droits réservés Ringo H.W. Chiu/Copyright 2020 Associated Press. All rights reserved.
Par euronews avec Agences
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Malgré le couvre-feu imposé, les manifestations de plus en plus violentes se sont poursuivies à Minneapolis et ont gagné plusieurs grandes villes des États-Unis. La garde nationale a été mobilisée.

PUBLICITÉ

Minneapolis, New York, Chicago, Miami, Philadelphie, entre autres, autant de villes américaines où les affrontements entre forces de l’ordre et manifestants se poursuivent avec toujours plus d’intensité. Partout, les manifestants dénoncent les bavures policières et les disparités raciales. Surtout, ils exigent la justice pour George Floyd dont l'arrestation mortelle a été filmée dans une vidéo devenue virale.

À Minneapolis, la ville où Georges Floyd est mort lundi, la garde nationale de l’État a été mobilisée. Les autorités ont aussi promis une démonstration de force massive pour apaiser les émeutes qui sont devenues de plus en plus destructrices.

"La situation à Minneapolis n’est plus du tout liée au meurtre de Georges Floyd. Il s'agit (...) d'instiller la peur et de déstabiliser nos grandes villes", a dit Tim Walz, le gouverneur du Minnesota.

Des unités de la police militaire ont été mises en alerte pour pouvoir éventuellement intervenir à Minneapolis dans un délai de quatre heures. Les manifestations ont fait au moins deux morts. Plus d’un millier de personnes ont été arrêtées. Des couvre-feux ont été décrétés dans 25 villes américaines.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'Amérique de Trump, ébranlée par la mort de George Floyd

À Belfast, les proches des victimes du conflit nord-irlandais contestent une loi d'amnistie

France : des dizaines de milliers de personnes contre "les violences policières et le racisme"