DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Une PME française crée un tissu qui détruit les virus

euronews_icons_loading
euronews
euronews   -   Tous droits réservés  AP Photo
Taille du texte Aa Aa

Près de Lyon, une entreprise spécialisée dans la fabrication de tissus a mis au point un velours intelligent, capable de détruire de nombreux microbes, virus et bactéries. Des tests ont montré qu'il était également efficace contre le coronavirus.

En pleine pandémie de Covid-19, les transports en commun sont plus que jamais une source de préoccupation pour les collectivités et les usagers. Le risque d'infection respiratoire est en effet accru dans ces espaces clos et fréquentés.

A Caluire-et-Cuire, près de Lyon, la PME Trajet a trouvé une solution pour rendre les transports en commun plus sûrs.

Voilà plusieurs années que cette société fabrique, avec l'usine de production Aunde en Espagne, des tissus auto-nettoyants et anti-tâche, plus respectueux de l'environnement.

Mais l'entreprise a dernièrement mis au point un velours désinfectant et décontaminant, capable d'éliminer tout seul presque 100% de la charge virale, grâce à un procédé : la photocatalyse.

"On a réussi à intégrer dans nos tissus un conducteur, qu'on peut appeler catalyseur, et qui va s'activer au contact des rayons ultraviolet. Le but de cette réaction est d'oxyder des composés, pour les transformer en molécule inoffensive, comme de l'eau ou du sel", explique Jérôme Blanc, président de Trajet.

D'une durée de vie garantie de deux ans, ce velours est capable de détruire, grâce à la lumière naturelle ou artificielle, de nombreuses bactéries, microbes et virus en une minute seulement. Des tests menés par des laboratoire indépendants aux Etats-Unis et en Espagne ont aussi prouvé son efficacité contre le coronavirus.

Si ces tissus décontaminants sont principalement destinés aux transports en commun et aux véhicules, ils pourraient avoir d'autres applications : "On peut imaginer des salles de cinéma et des salles de spectacles utiliser ces tissus intelligents. On peut ainsi imaginer qu'entre deux séances, il y ait une heure d'activation de lampe ultra violette pour décontaminer la pièce", estime le président de Trajet.

Le SYTRAL, le réseau de transports à Lyon, a déjà équipé certaines de ses rames de métro de ce velours et d'autres villes, en France et à l'étranger, pourraient bientôt suivre.