DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Reprise du dialogue Serbie-Kosovo ? L'avis de la ministre serbe de l’Intégration européenne

euronews_icons_loading
Reprise du dialogue Serbie-Kosovo ? L'avis de la ministre serbe de l’Intégration européenne
Tous droits réservés  Darko Vojinovic/Copyright 2018 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

A quand une reprise du dialogue entre la Serbie et le Kosovo ?

Ces discussions, lancées en 2011 sous l'égide de l'Union européenne, sont au point mort depuis un an et demi.

Le nouveau gouvernement kosovar a fait un geste de bonne volonté il y a quelques jours en levant toute entrave à l'importation de produits serbes.

A Belgrade, on a salué ce geste commercial.

Et l'on se dit prêt à revenir à la table des négociations.

Nous n'avons jamais été contre le dialogue. Je pense que nous avons démontré notre engagement sur ce sujet, et ce, en dépit de l'opposition d'une partie de notre population. Le Kosovo, c'est un sujet impopulaire chez nous, car cela touche à la question de l'identité nationale des Serbes.
Jadranka Joksimović
ministre serbe de l’Intégration européenne

Le processus d'adhésion de la Serbie à l'Union européenne dépend notamment d'un accord de normalisations des relations entre Belgrade et Pristina. D'où l'importance de renouer le dialogue, même si la ministre serbe se veut prudente.

Nous verrons ce qui va se passer. Je perçois beaucoup d'optimisme de la part de l'Union européenne.
J'espère que nous aurons, une fois de plus, un échange de vue substantiel sur ce qui a déjà été accompli et sur ce qui reste à faire.
Nous allons poursuivre le processus, avec tout d'abord la mise en œuvre de tous les accords qui n'ont pas encore été mis en oeuvre."
Jadranka Joksimović
ministre serbe de l’Intégration européenne

Législatives en Serbie

Une des prochaines échéances, ce sont les élections législatives serbes prévues le 21 juin.

Le parti au pouvoir est donné favori. Plusieurs formations d'opposition ont appelé au boycott du scrutin.