DERNIERE MINUTE

L'adhésion de la Serbie à l'UE est-elle toujours possible?

L'adhésion de la Serbie à l'UE est-elle toujours possible?
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

La Serbie craint que l'Union Européenne ne présente de nouvelles règles de négociation sur les procédures d'adhésion, après l'échec de l'ouverture des négociations avec la Macédoine du Nord et l'Albanie.

Suite à cette décision, la Première Ministre serbe redoute que l'Union Européenne se montre plus méfiante lorsqu'il s'agira d'évoquer l'adhésion de son pays.

Elle s'est confiée au micro de Symela Touchtidou, journaliste pour Euronews : "Je dois dire que le processus est souvent très difficile et très frustrant et qu'il dépend des défis internes de l'UE. Dire que la Macédoine du Nord et l'Albanie ne peuvent pas entamer les négociations signifiera malheureusement, je pense, que la prochaine fois que l'UE décidera d'ouvrir le chapitre sur la Serbie, elle sera très prudente sur tous les points, indépendamment des réformes qui ont lieu en Serbie".

Elle a également expliqué que la coopération de la Serbie avec la Russie et la Chine ne signifie pas que le pays sera sous l'influence de ces deux puissances.

La semaine dernière, la Serbie a rejoint l'Union économique eurasienne, alors que Bruxelles l'avait appelé à ne pas le faire si elle voulait rejoindre l'Union Européenne.

" Ce qui est important pour nous, c'est d'avoir des partenariats partout dans le monde. À cet égard, je considère également que l'accord de libre-échange que nous avons signé vendredi dernier à Moscou avec l'Union économique euro-asiatique, n'est pas un élément qui va à l'encontre de notre adhésion à l'UE. Je le considère comme complémentaire. Encore une fois, au sujet de l'influence de la Chine ou de la Russie, je pense que c'est vraiment exagéré. Nous sommes parfois critiqués à cause des investissements chinois en Serbie, mais si vous regardez les faits, vous verrez que 90% de tous les investissements chinois en Europe sont en Europe occidentale".

La Serbie a déposé sa candidature pour adhérer à l'Union Européenne il y a bientôt 10 ans. Espérant une intégration d'ici 2025.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.