DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Un Mexique très contrasté : la capitale reste sous cloche, mais le reste du pays déconfine

euronews_icons_loading
Mexico City
Mexico City   -   Tous droits réservés  Fernando Llano/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

Un nouveau chiffre record au Mexique : près de 4.900 cas de contamination en 24 heures. L'épidémie de coronavirus y a fait plus de 15 000 morts, ce qui en fait le troisième pays le plus endeuillé du continent américain, après les États-Unis et le Brésil.

« Les prévisions ont été dépassées parce qu'il y a une persistance, explique Hugo López-Gatell, le sous-secrétaire à la Santé. Cela fait 17, 18 jours que la courbe stagne et ne descend plus. »

Mexico est la plus durement touchée. Pour tenter d'endiguer le principal foyer du pays, les autorités ont annoncé un vaste plan de dépistage dans la capitale. Elles visent 100 000 tests sur le mois. Actuellement, ils sont très peu nombreux.

Si l'activité économique est à l'arrêt dans la capitale, le reste du pays voit les restrictions progressivement levées, en particulier Cancún.

Une quarantaine des 200 hôtels de la célèbre station balnéaire ont rouvert. Le taux d'occupation y est limité à 30 %. Mais une fois sorti de l'hôtel, pas ou peu de commerces ouverts et la plage est pour l'heure inaccessible.

« S'ils décident d'ouvrir les frontières et de laisser les gens venir de l'étranger, il faut que les services suivent, se plaint un touriste italien. Il n'y a même pas un endroit où prendre un café. »

Au Mexique, le tourisme représente près de 9 % du PIB. En avril, la fréquentation a baissé de près de 80 % par rapport à 12 mois plus tôt. Un énorme manque à gagner pour ce pays qui est dans le top 10 des plus visités au monde.