EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

De la Chine au Brésil, en passant par l'Europe, le point sur le Covid-19 ce 18 juin

De la Chine au Brésil, en passant par l'Europe, le point sur le Covid-19 ce 18 juin
Tous droits réservés Silvia Izquierdo/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Tous droits réservés Silvia Izquierdo/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Par euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Ce coronavirus a contaminé plus de 8 millions de personnes dans le monde depuis le début de la pandémie en janvier.

PUBLICITÉ

De la Chine , au Brésil, en passant par l'Europe, le point sur l'épidémie de Covid-19 qui a contaminé plus de 8 millions de personnes dans le monde depuis le début pour un taux de guérison d'environ 45 %.

La Chine a augmenté son niveau d'alerte et soumet de nouveau des millions de personnes à des restrictions à Pékin. Plus de 137 cas de covid-19 ont été détectés depuis la semaine dernière après 57 jours sans nouvelle transmission de virus signalée. Les écoles sont fermées depuis mardi et l'interdiction de voyager est en vigueur dans la capitale chinoise, des quartiers sont mis en quarantaine, mais boutiques et commerces restent ouverts. Les restrictions sont ciblées, ce qui est bien estime un directeur de magasin :

"Cette fois-ci, la situation n'est pas comme elle était en mars dernier, car à l'époque, les gens n'avaient pas encore été confrontés à l'épidémie. A l'époque, ils avaient peur, mais maintenant, même si le virus a connu une certaine résurgence, les clients sont relativement calmes".

Au Brésil, depuis plusieurs semaines, le pays enregistre plus d'un millier de morts du Covid-19 par jour. Les scientifiques estiment que le nombre de personnes infectées pourraient passer le cap du million en quelques jours. Et pourtant, le pays ne paraît toujours pas avoir de stratégie de lutte contre l'épidémie.

Le président Jair Bolsonaro, vu ici pour la première fois portant un masque, a constamment minimisé le virus et insiste sur le fait que les coûts économiques du maintien en quarantaine l'emportent sur le risque pour la santé publique.

En Europe, la situation en Allemagne, considéré comme le chef de file de la lutte contre la pandémie, est similaire à celle de la France. Berlin a enregistré 345 nouvelles contaminations et 30 morts supplémentaires en 24h. Les autorités ont dû fermer une autre usine de transformation de la viande après qu'un grand nombre de personnes aient été testées positives au covid-19. Comme en France, des clusters apparaissent donc.

L'Allemagne interdit également les grands événements tels que les festivals et les foires au moins jusqu'à la fin du mois d'octobre.

Et en Suède, plus de 5 000 personnes sont mortes du Covid-19, ce qui en fait le pays le plus touché de la région nordique. Les autorités suédoises se voient accusées de jouer avec la vie des citoyens en n'imposant pas de mesures strictes de confinement.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Russie et la Chine mènent des exercices militaires conjoints

OTAN : la Chine est un soutien décisif à la guerre de la Russie contre l'Ukraine

L'OTAN fustige le rôle "déterminant" de la Chine dans le conflit en Ukraine