PUBLICITÉ

Enorme saisie d'amphétamines en Italie : 84 millions de cachets de captagon, la "drogue du Djihad"

Des policiers examinent leur saisie de 14 tonnes d'amphétamines dans le port de Salerne - Italie -, le 1er juillet 2020
Des policiers examinent leur saisie de 14 tonnes d'amphétamines dans le port de Salerne - Italie -, le 1er juillet 2020 Tous droits réservés  Guardia di Finanza press office / AFP
Tous droits réservés  Guardia di Finanza press office / AFP
Par Joël Chatreau
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

14 tonnes d'amphétamines saisies dans le port de Salerne : la police militaire italienne peut se targuer d'avoir réalisé un gros coup, d'autant que la marchandise se présente sous la forme de millions de comprimés de captagon ; cette drogue est produite par le groupe terroriste Etat islamique.

PUBLICITÉ

Le groupe Etat islamique a volé en éclats, en même temps que son "califat" autoproclamé en Syrie et en Irak, mais il semble garder encore un peu la main sur le trafic de drogue synthétique qui lui permet de financer d'autres activités terroristes ailleurs dans le monde... L'énorme saisie que vient de réaliser la police militaire italienne en est une preuve : 14 tonnes d'amphétamines ont été découvertes dans trois conteneurs débarqués sur les quais du port de Salerne, au sud de la ville de Naples.

14 tonnes, cela en fait des petits comprimés ! Exactement 84 millions, pour tout vous dire, car les hommes de la Guardia di Finanza - une police douanière qui est rattachée au ministère italien de l'Economie et des Finances - se sont "amusés" à les compter. Cette marchandise est signée en quelque sorte puisqu'il s'agit de captagon, communément surnommé la "drogue du Djihad", produit avant tout en Syrie et vendu par l'organisation islamiste Daech.

Une vidéo de l'opération publiée par la police sur son compte Twitter :

Un milliard d'euros de marchandise

La Guardia di Finanza napolitaine parle de "plus grande saisie d'amphétamines au niveau mondial". Elle estime sa valeur à environ un milliard d'euros sur le marché.

Les millions de comprimés de captagon étaient dissimulés dans de gros cylindres de papier à usage industriel - d'une hauteur de 2 mètres et d'un diamètre de 1,40 mètre, a précisé la police -, et quand ces derniers ont été ouverts, ce sont des torrents de drogue qui se sont déversés ; à peu près 350 kilos de cachets se trouvaient dans chaque cylindre.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

No Comment : inondations en Italie, la Lombardie particulièrement touchée

Mario Draghi, futur Président de la Commisison européenne ?

Des milliers d'agriculteurs italiens manifestent pour la protection du Made in Italy