DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Sainte-Sophie devient une mosquée : victoire pour les uns, tristesse pour les autres

euronews_icons_loading
Sainte-Sophie devient une mosquée : victoire pour les uns, tristesse pour les autres
Tous droits réservés  Emrah Gurel/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Le président turc, et des milliers de ses supporters, militaient pour cette conversion depuis des années. Ca y est, Sainte-Sophie, la majestueuse basilique byzantine au coeur d'Istanbul, va redevenir une mosquée. Redevenir, car Sainte-Sophie était une mosquée jusqu'en 1934, quand Mustafa Kemal Atatürk, premier président de la République de Turquie, l'avait sortie du domaine religieux et en avait fait un musée.

La décision de Recep Tayyip Erdogan a suscité des réactions critiques, de l'Unesco par exemple qui a classé le site au patrimoine mondial de l'humanité.

Incompréhension de l'Union européenne, qui par la voix de son chef de la Diplomatie parle d'une décision "regrettable"...

Soner Cagaptay, du Washington Institute : "Avec Sainte-Sophie, Erdogan va être plus populaire, ce sera peut-être quelques points de popularité en plus. Mais je pense que tout bénéfice sera éphémère et mineur. Cette conversion va faire un tort sensible et irréversible à l'image globale de la Turquie".

La Russie et la Grèce, dont les églises, orthodoxes, sont particulièrement liées à Sainte-Sophie, avaient plusieurs fois mis en garde les autorités turques contre cette conversion. La ministre de la Culture grecque parle aujourd'hui de "provocation envers le monde civilisé".