DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

La corruption en Bulgarie au centre des inquiétudes de l'Union européenne

euronews_icons_loading
La corruption en Bulgarie au centre des inquiétudes de l'Union européenne
Tous droits réservés  Valentina Petrova/AP
Taille du texte Aa Aa

Depuis plusieurs jours la Bulgarie est secouée par de grandes manifestations contre la corruption. Ces rassemblements sont les plus importants que le pays ait connus ces dernières années. Le Premier ministre, Boïko Borissov, en poste depuis près de 10 ans, et un réseau d'oligarques autour du pouvoir sont la cible de cette contestation.

Pour l'opposition socialiste c'est l'ensemble du système qui est corrompu. "C'est à cause de la corruption que la Bulgarie est le pays le plus pauvre dans l'Union européenne. Selon un rapport du Parlement européen il y a trois ans, chaque année la Bulgarie perd 11 milliards d'euros à cause de la corruption", insiste l’eurodéputée sociale-démocrate Elena Yoncheva. Mais la Bulgare attend plus que des paroles de la part de l’UE "il faut prendre des mesures".

C'est à cause de la corruption que la Bulgarie est le pays le plus pauvre dans l'Union européenne
Elena Yoncheva
Eurodéputée sociale-démocrate

Au Parlement européen plusieurs voix craignent de voir une dérive de la Bulgarie à l'image de la Hongrie et de la Pologne. Budapest et Varsovie sont sous le coup de procédures pour atteinte à l'Etat de droit. Pour les partisans du Premier ministre bulgare cette comparaison n'a pas lieu d'être. "Il n'y a aucune comparaison avec la Pologne ou la Hongrie. Nous avons une totale liberté (…) tout le monde est libre d'exprimer son opinion contre Boïko Borissov ou contre le gouvernement", répond Andrey Kovatchev, député européen (PPE).

Le Premier ministre bulgare pourrait devenir la nouvelle personnalité controversée du Parti populaire européen. Des voix au sein de la droite européenne demandent au groupe politique de prendre ses distances avec le gouvernement de Sofia. "Le groupe du Parti populaire européen pourrait avoir un nouveau problème comme avec le Fidesz" du Premier ministre hongrois, insiste l’eurodéputé Radan Kanev, membre de la formation chrétienne-démocrate mais non affilié au parti au pouvoir en Bulgarie.

L'opposition bulgare au Parlement européen réclame des mesures de la part de l'Union. Un porte-parole de la Commission européenne souligne que l'institution a annoncé dans ses lignes directrices un nouveau mécanisme sur l'Etat de droit, dont un rapport annuel pour tous les pays membres. Les opposants au gouvernement bulgare demandent aux 27 d’agir rapidement. Ils ont peur que la situation devienne prochainement irréversible.