EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Antonio Guterres lance un appel pour mettre fin aux inégalités

Antonio Guterres, le 7 mai 2019 via AP
Antonio Guterres, le 7 mai 2019 via AP Tous droits réservés Mary Altaffer/Copyright 2019 The Associated Press. All rights reserved.
Tous droits réservés Mary Altaffer/Copyright 2019 The Associated Press. All rights reserved.
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le #COVID19 a révélé des "fractures dans le squelette fragile" de nos sociétés selon le secrétaire général de l'ONU.

PUBLICITÉ

Le secrétaire général de l'ONU a lancé ce samedi un appel radical pour mettre fin aux inégalités dans le monde. Ce message, adressé notamment aux pays développés, vise à créer un sursaut pour plus de solidarités entre les Etats.

"Le Covid-19 à été comme une radiographie qui a révélé des fractures dans le squelette fragile des sociétés que nous avons bâties" a-t-il déclaré.

Soulignant le fait que la santé doit sortir des règles du marché, Antonio Guterres a estimé que la pandémie avait permis d'exposer "le mensonge selon lequel les marchés libéralisés peuvent offrir des soins de santé pour tous".

"Une fiction selon laquelle nous sommes tous dans le même bateau"
Antonio Guterres
Secrétaire général de l'ONU

Son discours prononcé à l'occasion de la date anniversaire de la naissance de Nelson Mandela dénonce "l'illusion que nous vivons dans un monde post raciste." Selon Antonio Guterres, "dire que nous sommes tous dans le même bateau" relève du "mythe".

"Alors que nous flottons tous sur la même mer, il est clair que certains sont dans des super yachts tandis que d'autres s'accrochent aux débris à la dérive" a indiqué celui qui fut jusqu'en décembre 2015 Haut Commissaire des Nations unies pour les réfugiés.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Coronavirus : "Nous devons y faire face avec une économie de guerre"

ONU: le secrétaire général met en garde contre la montée du "populisme"

19% de la nourriture mondiale sont gaspillés