DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Incendie de la cathédrale de Nantes : l'Etat français "répondra financièrement présent"

euronews_icons_loading
La cathédrale de Nantes
La cathédrale de Nantes   -   Tous droits réservés  SDIS 44 Department of Fire and Rescue via AP
Taille du texte Aa Aa

L'enquête se poursuit à Nantes, dans l'ouest de la France, après l'incendie qui a frappé la cathédrale de la ville.

La piste criminelle privilégiée

La piste criminelle est privilégiée, trois départs de feu distincts, éloignés les uns des autres, ayant été repérés dans l'édifice, où aucune trace d'effraction n'a été constatée. Un suspect a été remis en liberté.

Le feu a détruit l'orgue et un tableau d'Hippolyte Flandrin du XIXe siècle. Le gouvernement a promis que l'Etat prendrait tout sa part dans la reconstruction

"L'Etat a été présent dès le jour de l'incendie puisque le Premier ministre s'est rendu sur place avec le ministre de l'Intérieur et la ministre de la Culture et il répondra présent financièrement pour financer les travaux de la reconstruction. C'est une obligation pour l'État, c'est une obligation parce que c'est sa propriété, c'est une obligation parce que c'est notre culture donc nous répondrons présents", a déclaré le ministre de l'Economie Bruno Le Maire sur BFM TV.

C'est une obligation pour l'État, c'est une obligation parce que c'est sa propriété, c'est une obligation parce que c'est notre culture donc nous répondrons présents.
Bruno Le Maire
ministre français de l'économie

15 mois après l'incendie de Notre-Dame de Paris

Cet incendie rappelle celui de Notre-Dame de Paris il y a 15 mois dont les causes restent toujours indéterminées. Parmi les hypothèses avancées, celle d'un mégot de cigarette ou d'un court-circuit, alors que des travaux étaient en court sur l'édifice qui a subi des dommages considérables. Le Président français Emmanuel Macron a promis que Notre-Dame serait reconstruite en cinq ans.