DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Affrontements à la frontière libano-israélienne

euronews_icons_loading
Des unités d'artillerie mobiles israéliennes sont en place dans le nord d'Israël, près de la frontière avec le Liban, mardi 28 juillet 2020
Des unités d'artillerie mobiles israéliennes sont en place dans le nord d'Israël, près de la frontière avec le Liban, mardi 28 juillet 2020   -   Tous droits réservés  Ariel Schalit/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

Des affrontements ont eu lieu ce lundi à la frontière entre Israël et le Liban.

Accusé de tentative d'incursion par l'Etat hébreu le mouvement chiite du Hezbollah a démenti lundi toute participation : "Jusqu'à maintenant la résistance islamique n'a pris part à aucun accrochage, n'a pas ouvert le feu durant les événements du jour", a assuré le mouvement chiite dans un communiqué.

Les combats se sont déroulés près des fermes de Chebaa. Un territoire contesté pris par Israël lors de la guerre des 6 jours en 1967 et qui est revendiqué par le Liban.

"Le Liban et le Hezbollah porteront la responsabilité de toute attaque contre nous émanant du territoire libanais. L'armée est préparée à tous les scénarios. Nous sommes actifs dans tous les domaines pour la sécurité d'Israël - à la fois près et loin de nos frontières" s'est exprimé Benjamin Netanyahu, Premier ministre israélien.

Les combats ont eu lieu alors qu'Israël était en état d'alerte maximale contre une éventuelle attaque du Hezbollah, après qu'un avion israélien a tué un militant du Hezbollah en Syrie la semaine dernière.

Les résidents locaux ont été invités à rester chez eux.

La Finul, force de maintien de la paix de l'ONU dans le sud Liban, a appelé lundi à "la plus grande retenue" précisant dans un bref communiqué que les tirs avaient cessé.