DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Commémoration de l'Holocauste des Roms : l'UE appelle les 27 à lutter contre les discriminations

euronews_icons_loading
Commémoration de l'Holocauste des Roms : l'UE appelle les 27 à lutter contre les discriminations
Tous droits réservés  Ariel Schalit/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

Une cérémonie de commémoration s'est déroulée dans l'ancien camp de concentration et d'extermination nazi d'Auschwitz-Birkenau, là où le 2 août 1944, le régime nazi extermina près de 3 000 Roms - femmes, hommes et enfants.

La cérémonie avait été maintenue malgré la pandémie de COVID-19, mais limitée en nombre de participants.

Et c'est dans l'ancien camp de concentration et d'extermination nazi d'Auschwitz-Birkenau que les gerbes de fleurs ont été déposées, ce dimanche. Là où il y a 76 ans, dans la nuit du 2 au 3 août 1944, le régime nazi extermina dans les chambres à gaz près de 3 000 Roms - femmes, hommes et enfants.

Depuis 2015, le 2 août est devenu la Journée européenne de commémoration de l'Holocauste des Roms. En tout, entre 19 000 et 23 000 Roms ont perdu la vie dans le camp d'Auschwitz-Birkenau.

Selon les estimations, en tout, ils sont environ 500 000 à avoir été tués par les Nazis et leurs alliés, ce qui représentait alors au moins un quart de leur population totale dans les années 1940.

Il y a quelques jours, la Commission européenne avait tenu à rendre à Raymond Gurême, l'un des derniers survivants des camps d'internement de Tsiganes français, qui est décédé en mai à l'âge de 94 ans.

Lutte contre les discriminations

A l'occasion de la Journée européenne de commémoration de l'Holocauste des Roms, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a également appelé les États membres à s'engager à mettre fin aux discriminations contre les Roms, qui perdurent encore aujourd'hui.

"Il nous faut remplacer l'antitsiganisme par l'ouverture et l'acceptation, les discours et les crimes haineux par la tolérance et le respect de la dignité humaine et les brutalités par l'éducation sur l'Holocauste", ont indiqué dans un communiqué la présidente de la Commission européenne, la vice-présidente de la Commission chargée des valeurs et de la transparence Vera Jourova, et la commissaire à l'Egalité, Helena Dalli.

"La Commission appelle donc tous les États membres à s'associer à l'engagement de mettre fin au racisme et à la discrimination qui touchent de façon flagrante nos grandes minorités ethniques roms", poursuivent-elles, exhortant les 27 "à s'engager en faveur de la mise en place d'un nouveau cadre stratégique de l'UE pour l'égalité, l'inclusion et la participation des Roms, en vue d'instaurer l'équité sociale et une plus grande égalité dans tous les sens du terme".