DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Un avion de ligne qui vole à 3 fois la vitesse du son : c'est le projet fou de Virgin Galactic

Une illustration du supersonique imaginé par Virgin Galactic et présenté le 3 août 2020
Une illustration du supersonique imaginé par Virgin Galactic et présenté le 3 août 2020   -   Tous droits réservés  Virgin Galactic/The Spaceship Company / AFP
Taille du texte Aa Aa

Faire mieux que le Concorde, aller un peu plus haut et surtout plus vite que l'avion supersonique franco-britannique, le seul à avoir transporté des passagers sur une longue durée à des vitesses supérieures à la vitesse du son dans l'histoire aéronautique mondiale : c'est le projet fou de la firme privée Virgin Galactic, qui n'en est pas à un défi près puisqu'elle s'est déjà lancée dans les vols touristiques dans l'espace.

Trois fois la vitesse du son

L'appareil que ses ingénieurs ont imaginé, et qui est en train d'être conçu, ressemble à une aile delta de grande ampleur, comme le montrent des images révélées au grand public ce 3 août. Il devrait, si tout va bien, accepter à bord une dizaine de voyageurs, voire une vingtaine, et les faire monter non pas au septième ciel mais tout de même à une altitude de plus de 60 000 pieds ; en langage commun, c'est pas moins de 18 000 mètres, c'est à dire le double de ce que peuvent atteindre les avions de ligne existants.

Encore plus extraordinaire, la société de l'entrepreneur britannique Richard Branson a l'intention de faire voler son futur supersonique à une vitesse Mach 3, autrement dit à trois fois la vitesse du son. De quoi laisser le Concorde loin derrière, alors qu'il se propulsait pourtant à Mach 2,02.

Aide allemande pour booster le réacteur

Le fleuron de l'industrie aéronautique a rempli de bonheur de nombreux passagers en effectuant des liaisons pour Air France et British Airways de 1976 à 2003. Mais son unique accident le 25 juillet 2000 sur la commune de Gonesse, proche de Paris, provoquant la mort de 113 personnes, lui a été fatal ; le Concorde était déjà sur la sellette à cause de sa consommation excessive de carburant.

Virgin Galactic devra en tenir compte si elle ne veut pas plomber son propre projet d'avion de ligne supersonique. Elle en est consciente, comme elle l'indique dans un communiqué :

L'équipe va également travailler sur les défis représentés par la gestion thermique, la maintenance, le bruit, les émissions et les questions économiques liés à des vols à haute vitesse de routine

L'entreprise a également annoncé ce lundi qu'elle venait de signer un protocole d'accord, encore préliminaire, avec le constructeur britannique Rolls Royce pour l'aider à fabriquer le réacteur du futur appareil.