DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Covid-19 : en Europe, les contaminations repartent à la hausse

euronews_icons_loading
Covid-19 : en Europe, les contaminations repartent à la hausse
Tous droits réservés  Paul White/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Que ce soit en Espagne, en France ou en Italie, le nombre de nouvelles infections au Covid-19 augmente en cette fin de mois d'août.

En Catalogne, les rassemblements de plus de dix personnes ont été interdits après la détection de 1 766 nouveaux cas de coronavirus ce lundi. "Nous devons tout donner dans les trois semaines à venir, car oui, ce pays doit se mettre au travail et oui, les écoles doivent ouvrir" a affirmé le Président de la généralité de Catalogne, Quim Torra.

L'Espagne dans son ensemble a enregistré 20 000 nouvelles contaminations depuis vendredi. Avec un total de 405 000 infections, le pays est le plus touché d'Europe.

L'Italie teste un vaccin sur l'homme

L'Italie a commencé ce lundi à tester un vaccin sur l'homme. En cas de succès de la première phase, le test sera étendu à d'autres pays plus touchés par la pandémie, notamment en Amérique du sud.

Avec 953 nouveaux cas de coronavirus enregistrés ce lundi, Rome fait mieux que la France qui a compté ce dimanche 4 897 nouvelles contaminations.

Dans les prochains jours, Paris va par ailleurs détailler les restrictions applicables aux personnes en provenance du Royaume-Uni après que Londres ait imposé un isolement de 14 jours aux personnes en provenance de France.

À Hong Kong, une première réinfection ?

Des chercheurs de Hong Kong ont annoncé lundi avoir découvert le premier cas avéré au monde de réinfection par le Covid-19, mais les experts soulignent qu'il est trop tôt pour en tirer des conclusions sur la suite de la pandémie.

"Ce cas montre qu'une réinfection peut survenir quelques mois seulement après avoir été guéri d'une première infection", indique dans un communiqué le département de microbiologie de l'Université de Hong Kong (HKU), selon laquelle quatre mois et demi séparent les deux infections.

"Nous ne devons pas faire des conclusions hâtive. Même s'il s'agit du premier cas documenté de réinfection" explique le docteur Maria Van Kerkhove, responsable technique COVID-19 aux urgences sanitaires de l'OMS, qui souligne que la réinfection s'observait déjà dans d'autres coronavirus, notamment le MERS‐CoV et le SARS-CoV-1.