EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Un mort dans une attaque au couteau à Birmingham, la piste terroriste écartée

Scène de crime à Birmingham le 06 septembre 2020
Scène de crime à Birmingham le 06 septembre 2020 Tous droits réservés Oli Scarff, AFP
Tous droits réservés Oli Scarff, AFP
Par Julien Pavy avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les faits se sont déroulés dans une zone très fréquentée le samedi soir, avec bars, restaurants et établissements de nuit. La police semble privilégier l'hypothèse de bagarres qui ont mal tourné. Un suspect est activement recherché.

PUBLICITÉ

Scène de crime à Birmingham dans le centre de l'Angleterre. La ville a été le théâtre la nuit dernière d'une série d'attaques au couteau qui a fait un mort et sept blessés, dont deux graves. Un suspect a pris la fuite et était activement recherché ce dimanche par la police.

Les faits se sont déroulés dans une zone très fréquentée le samedi soir, avec bars, restaurants et établissements de nuit. La police semble privilégier l'hypothèse de bagarres qui ont mal tourné.

"Rien ne montre que cette affaire soit liée à du terrorisme, a déclaré le chef de la police des West Midlands. Elle est traitée comme un homicide qui fait l'objet d'une enquête de la police. C'est semble-t-il une attaque au hasard car nous n'avons trouvé aucun lien entre les victimes, et aucune d'entre elles n'avait de lien avec des gangs."

Des témoins ont fait état de tensions durant la soirée et de bagarres regroupant plusieurs personnes, alors que d'autres disent avoir entendu des insultes racistes.

Le 20 juin dernier, trois hommes avaient été tués au couteau dans un parc de Reading à l'ouest de Londres. L'enquête avait alors été confiée à la police antiterroriste.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Nigel Farage, le trublion des législatives au Royaume-Uni ?

No Comment : des militants s’en prennent au portrait officiel de Charles III

Nigel Farage fait volte-face et se présente aux élections britanniques