DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Violences policières en Colombie : poursuite des émeutes

euronews_icons_loading
Violences policières en Colombie : poursuite des émeutes
Tous droits réservés  AP Photo
Taille du texte Aa Aa

La colère ne retombe pas à Bogota, malgré les excuses du gouvernement colombien. Une bavure policière a couté la vie à un père de famille en milieu de semaine déclenchant deux jours d'émeutes faisant 13 morts.

Sous le slogan "nous sommes massacrés", les violences policières sont dénoncées par les manifestants, comme cette étudiante, Yuri Camargo qui a perdu un oeil après avoir été touchée par une balle en caoutchouc en 2019.

"Nous dénonçons les abus des policiers. Ils ne sont pas bien formés, et leurs armes sont létales", dit-elle.

Treize personnes, jeunes pour la plupart, ont été tuées par balles lors de protestations mercredi et jeudi à Bogota et ses environs. Des centaines d'autres ont été blessées.

Ces manifestations faisaient suite à la mort de Javier Ordoñez, dont l'arrestation brutale avait été diffusée sur les réseaux sociaux.

Sous pression, les autorités colombiennes ont annoncé la suspension de sept policiers et ont demandé "pardon" pour "toute violation de la loi ou ignorance des règlements" de la part de ces derniers.