Russie : l'opposition revendique des victoires symboliques aux élections locales

Russie : l'opposition revendique des victoires symboliques aux élections locales
Tous droits réservés EURONEWS
Tous droits réservés EURONEWS
Par Maxime Biosse Duplan
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les alliés d'Alexei Navalny, le chef de l'opposition, annoncent des victoires dans plusieurs villes de Sibérie dont celle de Tomsk, où il aurait été empoisonné.

PUBLICITÉ

C'est le parti pro-Kremlin Russie Unie qui revendique une victoire écrasante lors des élections locales qui ont eu lieu entre vendredi et dimanche. Mais les alliés d'Alexei Navalny, le chef de l'opposition, annoncent des victoires dans plusieurs villes de Sibérie dont celle de Tomsk, où il aurait été empoisonné.

De nombreuses irrégularités ont été signalées lors du vote : bourrage d'urnes, scellés rompus, impossibilité pour des associations d'enregistrer des plaintes.

Alexei Navalny, hospitalisé à Berlin, est sorti du coma lundi dernier. Il affirme avoir été empoisonné au novitchok, ce qui est confirmé ce matin par des médecins français et suédois.

L'opposition voit les sièges qu'elle a gagnés comme extrêmement symboliques.

Sergei Boyko, candidat de l'opposition à Novossibirsk : "Pour nous, c'est l'opportunité de montrer à toute la Russie qu'il est possible pour les forces démocratiques et d'opposition de s'unir et de mettre en échec Russie Unie lors des élections, ça montre que ça peut marcher".

Un électeur, à la sortie du bureau de vote : "J'ai voté pour des candidats alternatifs, pas pour ceux qui nous ont toujours été proposés. Parce que nous devons changer quelque chose et éviter la stagnation. Quand on regarde l'état des rues, tout est négligé et personne ne s'en soucie."

Si la popularité de Vladimir Poutine s'est effritée cette année, son parti garde une domination sans partage au parlement national.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Angela Merkel s'est rendue au chevet d'Alexeï Navalny

La Russie et le Kazakhstan, toujours en proie aux inondations

Inondations en Russie : des centaines de sinistrés manifestent pour obtenir des compensations