DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Covid-19 : la course au vaccin électrise le duel entre Donald Trump et Joe Biden

euronews_icons_loading
Covid-19 : la course au vaccin électrise le duel entre Donald Trump et Joe Biden
Tous droits réservés  MANDEL NGAN/AFP
Taille du texte Aa Aa

Donald Trump crée-t-il de faux espoirs en matière de vaccins ? Le président américain a assuré mercredi que les États-Unis seraient en capacité de distribuer à la population un vaccin dès le mois d'octobre, suscitant des critiques de son adversaire démocrate Joe Biden.

Des déclarations qui vont cependant à l'encontre des avis exprimés par des experts sanitaires. Le directeur des Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC) Robert Redfield estime que la majorité des Américains ne pourront pas bénéficier d'un vaccin avant "le deuxième ou troisième trimestre de 2021".

Et quand bien même les essais cliniques seraient concluant avant l'élection présidentielle du 3 novembre, la distribution de doses ne se fera, selon lui, peut-être qu'à partir de novembre ou décembre, et ce de manière limitée, aux patients les plus prioritaires.

Les Etats-Unis sont bien placés dans la course avec plusieurs contrats conclus avec des laboratoires dans le but de s'approvisionner dès que les premiers vaccins seront disponibles.

Un thème qui s'invite dans la campagne présidentielle américaine. Le candidat démocrate Joe Biden s'en est emparé, remettant en cause la crédibilité de son adversaire républicain.

"Les percées scientifiques ne se soucient pas plus de notre agenda que le virus. Elles n'adhèrent certainement pas plus aux cycles électoraux. Et le calendrier de leur validation, et de leur distribution ne devraient jamais, jamais être faussés par des considérations politiques", a souligné le candidat démocrate à la présidence.

Joe Biden dit ne pas avoir confiance en Donald Trump pour gérer la pandémie, qui a de nouveau cherché à rassurer la population lors d'une émission de télévision mardi, en affirmant que le coronavirus finirait par disparaître avec le temps, et encore plus vite avec les vaccins.