DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L'escalade des tensions se poursuit dans le Haut Karabakh

euronews_icons_loading
L'escalade des tensions se poursuit dans le Haut Karabakh
Tous droits réservés  Azerbaycan Cumhurbaşkanlığı /Anadolu Ajansı
Taille du texte Aa Aa

Une guerre de communication s'ajoute aux combats meurtriers qui sévissent depuis ce week-end dans le Haut Karabakh.

L'Arménie a accusé ce mardi la Turquie d'avoir abattu l'un de ses avions militaires. Une version démentie par Ankara, qui appuie militairement l'Azerbaïdjan.

Depuis dimanche, les forces de l’enclave séparatiste du Haut-Karabakh, soutenues par Erevan, affrontent les troupes de Bakou. Il s'agit des combats les plus meurtriers entre les deux parties depuis 2016. Le bilan officiel fait état de 98 morts, dont 14 civils.

La communauté internationale multiplie les appels au cessez-le-feu, mais en vain.

"Le ministre turc des affaires étrangères et moi-même avons évoqué le conflit du Haut-Karabakh, où les deux parties doivent mettre fin aux violences", a affirmé le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo, "et travailler avec les coprésidents du groupe de Minsk pour revenir à des négociations de fond le plus rapidement possible".

Le Haut Karabakh a proclamé son indépendance en 1991, sans être reconnu par la communauté internationale.

Pour Ankara, les forces arméniennes doivent quitter cette zone, mais dans les rues d'Erevan, l'heure est au rassemblement pour soutenir les habitants de cette enclave.