EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Angela Merkel rencontrera l'opposante bélarusse Svetlana Tikhanovskaïa

Angela Merkel rencontrera l'opposante bélarusse Svetlana Tikhanovskaïa
Tous droits réservés Markus Schreiber/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Tous droits réservés Markus Schreiber/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Par Laurence Alexandrowicz
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La chancelière allemande salue le courage des manifestantes au Bélarus, et va rencontrer la cheffe de l'opposition au Belarus, Svetlana Tikhanovskaïa, actuellement en exil.

PUBLICITÉ

A son tour, la chancelière allemande va rencontrer la cheffe de l'opposition au Bélarus, actuellement en exil. Angela Merkel a aussi appelé le président Loukachenko à "entamer un dialogue avec la population", et ce "sans ingérence de l'Est ou de l'Ouest". La réélection du président bélarusse n'est reconnue ni par l'UE, ni par le Canada ni par les Etats-Unis, mais est soutenue par Moscou.

"Je vais bientôt rencontrer l'opposante Svetlana Tikhanovskaïa, a déclaré Angela Merkel au Bundestag. Quand on voit le courage de ces femmes qui descendent dans la rue pour une vie débarrassée de toute corruption, je ne peux que dire que je trouve cela très impressionnant".

En visite en Lituanie la veille, le président français a rencontré Svetlana Tikhanovskaïa, qui a trouvé refuge dans le pays balte. Emmanuel Macron a réclamé une médiation internationale pour organiser une nouvelle présidentielle, contrôlée par la communauté internationale, après celle d'août, controversée. L'Union européenne prépare aussi des mesures punitives à l'encontre du régime en place au Bélarus.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Svetlana Tikhanovskaïa, principale opposante bélarusse, a été entendue par Emmanuel Macron

Svetlana Tikhanovskaïa à Bruxelles pour réclamer le soutien de l'UE

L'Allemagne "ne se laissera pas intimider" par les menaces russes après la découverte d'un complot