EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Décès de Kenzo Takata : l'audace en héritage

Décès de Kenzo Takata : l'audace en héritage
Tous droits réservés REMY DE LA MAUVINIERE/AP2010
Tous droits réservés REMY DE LA MAUVINIERE/AP2010
Par Euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le créateur qui avait donné son prénom à sa marque s'est éteint des suites du Covid-19 à 81 ans. Il a marqué de son originalité enjouée le monde de la mode.

PUBLICITÉ

Visage poupin et rieur, il s'en est allé en laissant en héritage sa créativité audacieuse au monde de la mode. Kenzo Takada est décédé des suites du Covid-19 à l'âge de 81 ans. Il s'est éteint ce dimanche à l'Hôpital américain de Neuilly-sur-Seine.

Débarqué de son Japon natal en 1964, il créa sa première boutique à Paris en 1970, le début d'un ascension fulgurante.

Bousculant une haute couture très codifiée par une profusion d'imprimés colorés, des coupes modernes et un style mêlant les influences culturelles, le créateur nippon développe sa griffe ; mode masculine, parfums, décoration, jusqu'au rachat par LVMH en 1993.

Depuis, Kenzo se consacrait à l'art, au design et à des projets ponctuels.

Sa marque, restée fidèle à la vision poétique et enjouée du fondateur, poursuit quant à elle sa belle aventure.

Les grandes dates de Kenzo Takada

- 27 février 1939 : naissance à Himeji (Japon) dans une fratrie de sept enfants

- 1965 : débarque à Marseille après une traversée en bateau

- 1970 : présente sa première collection, devient le premier styliste japonais à s'imposer à Paris

- 1983 : lance sa première ligne pour hommes

- 1988 : commercialise ses premiers parfums

- 1993 : cède sa firme au géant français du luxe LVMH mais continue d'y superviser la création

- 1999 : quitte sa griffe pour "profiter de la vie, voyager, voir (ses) amis"

- 2004 : revient à la création avec une ligne de vêtements et de produits pour la maison "Gokan Kobo", liquidée deux ans plus tard

- 2009 : vend l'immense maison parisienne près de Bastille où il vivait et sa collection d'objets d'arts

- 2016 : reçoit la Légion d'honneur

- Janvier 2020 : lance K-3, marque de design haut de gamme

- 4 octobre 2020 : meurt à Neuilly-sur-Seine des suites du Covid-19.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

No comment : French Cancan devant le Moulin Rouge pour la flamme olympique

France : la canicule désormais considérée comme un motif de chômage technique

France : le puzzle des solutions possibles après l'impasse des législatives