DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Conflit au Haut-Karabakh : l'OTAN appelle la Turquie à user de son influence

euronews_icons_loading
Le secrétaire général de l'Otan et le chef de la diplomatie turque
Le secrétaire général de l'Otan et le chef de la diplomatie turque   -   Tous droits réservés  Burhan Ozbilici/AP
Taille du texte Aa Aa

L'OTAN appelle la Turquie à "user de son influence" pour calmer les tensions dans la région du Haut-Karabakh, où des affrontements opposent les séparatistes arméniens à l'Azerbaïdjan, alliée d'Ankara.

Pour Jens Stoltenberg, le secrétaire général de l'Alliance atlantique, il n'y a qu'une seule issue à ce conflit et elle est diplomatique :

"Toutes les parties impliquées doivent cesser immédiatement les combats, nous soutenons tous les efforts visant à trouver une solution pacifique et négociée, car il n'y a pas de solution militaire à la situation dans et autour du Haut-Karabakh."

Chaque camp se rejette la responsabilité de l'escalade du conflit et des frappes contre des zones civiles.

Ce lundi, les séparatistes arméniens ont accusé l'armée azerbaïdjanaise d'avoir tiré des roquettes contre la capitale de leur République autoproclamée, Stepanakert, que les Azéris appelle Khankendi.

L'Azerbaïdjan a fait état aussi de tirs arméniens sur ses villes et affirme avoir pris un village aux séparatistes.

La Croix-Rouge dénonce des "bombardements aveugles" contre maisons, hôpitaux et écoles. Enfin les pays médiateurs du conflit - France, Russie, Etats-Unis - parlent de "menaces inacceptables pour la stabilité de la région".