DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

"Écraser le virus partout où il apparaît": le plan d'action coup de poing de Boris Johnson

euronews_icons_loading
"Écraser le virus partout où il apparaît": le plan d'action coup de poing de Boris Johnson
Tous droits réservés  AP Photo
Taille du texte Aa Aa

"Écraser le virus partout où il apparaît" : Boris Johnson n'y va pas par quatre chemins pour freiner la pandémie qui revient en force au Royaume-Uni. De nouvelles restrictions ciblées qui concernent désormais le quart de la population britannique, et pour s'y retrouver, le Premier ministre met en place un système d'alerte à trois niveaux : "Il y a déjà plus de patients atteints du Covid dans les hôpitaux britanniques aujourd'hui qu'il y en avait le 23 mars lorsque le pays tout entier s'est retrouvé en quarantaine et les décès, hélas, sont également en augmentation une fois de plus. Ces chiffres clignotent comme des avertissements sur le tableau de bord d'un avion de ligne, et nous devons agir maintenant".

Plus les zones seront touchées, plus les restrictions seront fortes. Ainsi dans la région de Liverpool dans le nord-ouest de l'Angleterre, pubs, bars, salles de gym et casinos seront fermés dès mercredi et ce pour un mois. Des mesures difficiles économiquement d'où la mise en place d'aides à l'emploi. Les entreprises forcées de rester fermées recevront jusqu'à 3 300 euros par mois et leurs employés seront indemnisés à hauteur des deux tiers de leur salaire habituel.

Mais pour certaines organisations caritatives comme la Fondation Joseph Rowntree, ce sont les communautés les plus pauvres qui souffriront le plus de ces mesures : "Vous verrez toujours que les personnes et les lieux en situation de pauvreté seront plus exposés à ce qui se passe, y compris à une pandémie explique sa directriceHelen Barnard.Ce qui est important, c'est que ce sont les décisions du gouvernement qui détermineront si une vague de chômage se transforme en une vague de pauvreté, d'endettement et de difficultés".

Avec près de 43 000 morts, sans équivalent en Europe, et plus de 600 000 cas positifs, le Royaume-Uni est confronté à une nouvelle vague de contaminations qui touche désormais l'ensemble de son territoire et toutes ses classes d' âge.